Election du président de la chambre de commerce : « Faire du Burkina Faso un épicentre commercial en Afrique », l’ambition du candidat Adama Palm Beach

Après l’élection des membres consulaires de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso le 13 novembre dernier, les élus consulaires sont appelés le 28 novembre prochain à voter un président qui dirigera la chambre de commerce pendant les cinq (5) années à venir. Trois candidats sérieux sont en lice pour la conquête du fauteuil de la présidence. Il s’agit de Apollinaire T Compaoré, PDG du groupe Planor, Mahamadi Sawadogo dit Khadafi, PDG du groupe SMAF et Ouédraogo Adama dit Adam Palm Beach, PDG de l’hôtel Palm Beach. La direction de campagne de ce dernier a rencontré la presse ce mercredi 23 novembre 2016 à Ouagadougou pour donner une lecture sur la candidature de leur candidat.

dsc00022« Faire du Burkina Faso un épicentre commercial en Afrique », c’est l’ambition fixé par le candidat à la présidence de la chambre de commerce Adama Ouédraogo pour les cinq années à venir. Le PDG de l’hôtel Royal Beach entend apporter un nouveau visage à la chambre de commerce cela à travers une batterie d’actions qu’il mettra en profit pour le rayonnement des différents secteurs de l’économie.

Du secteur informel au secteur industriel, artisanal, commercial, hôtellerie, PME…, le candidat Adam Palm Beach compte relever les défis qui s’opposent au développement de ces secteurs et contribuer à leur l’émergence et compétitivité sur les marchés africains et mondial. Le renforcement des capacités opérationnelles, de la chambre de commerce en construisant des sièges des délégations consulaires, optimiser l’apport du secteur informel en structurant ces acteurs et secteurs spécialisés, promouvoir l’emploi en proposant à l’Etat une relecture du code de travail dans l’intérêt des travailleurs et des employeurs en prenant en compte les réalités de notre environnement économique… pour ne citer que ceux là, le candidat à bâtit son programme sur vingt-un (21) axes qu’il entend développer au cours de son mandat.

« La chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso représente une place de choix dans le développement de l’économie Burkinabè, l’importance de cette institution dans l’essor de notre nation n’est plus à démontrer » c’est pourquoi la direction de campagne de Adama Palm Beach réaffirme sa ferme volonté et détermination à accompagner leur candidat. Nous dit Ibrahim Ouédraogo, membre de la direction de la campagne. Pour lui, leur soutien à la candidature du PDG de Palm Beach est due au fait qu’il « fonde son espoir sur le sens de discernement pour faire de la chambre de commerce une institution, source d’espérance pour le monde économique.

dsc00014Le candidat se dit quant à lui tient à remercier sa direction de campagne pour son accompagnement et promet accomplir sa mission si toutefois élu. « Je remercie vraiment tous ceux qui ont effectués le déplacement. C’est vrai que je ne parle pas mais je travaille et vous pouvez tous le constater à travers mes hôtels. Je suis content de savoir que derrière moi se trouve un monde et je réitère mes remercient à tous » dixit Adama Ouédraogo.

dsc00024S’agissant de la polémique autour du soutien de son challenger, le candidat se dit confiant. « Il ne sert à rien de se flatter, les élections c’est dans les urnes et non pas des signatures sur une feuille » dit’ il. Il appelle d’ailleurs les autres candidats à faire preuve de sagesse et d’entente car pour lui, l’élection du président ne doit pas être source de conflits entre eux. « Nous sommes trois candidats en quête de la présidence de la chambre de commerce, Kadhafi, Apollinaire et moi. Kadhafi est un petit frère et un ami, Apollinaire également donc quel qu’en soit le résultat, nous devons nous entendre, unir nos forces pour développer notre commerce »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *