Micro finance FADIMA « MIFA » : Un tremplin pour le financement du secteur informel au Burkina Faso

L’atteinte du programme national pour le développement économique et social passe aussi  par le financement des micro-entreprises. C’est dans l’optique de répondre à ce souci majeur qu’est née la micro finance FADIMA « MIFA ». Une institution de micro finance dont l’ambition est de contribuer  au financement de projet des jeunes. Le joyau a été inauguré ce mardi, 03 octobre 2017.

IMAG1839Promouvoir l’emploi des jeunes à travers l’octroi de microcrédit, contribuer à la promotion du secteur de l’élevage au Burkina Faso. Voici entre autres les objectifs fixés par cette nouvelle  institution de micro finance qui a vu le jour depuis 2011. Convaincu, que le secteur informel pourrait être un acteur fort pour le développement du Burkina Faso, la micro finance FADIMA « MIFA »  met un accent particulier au secteur à travers la mise en place des crédits au profit de leur. Les vendeurs de condiments, les gérants de salon de coiffure, les restaurateurs sont les premiers bénéficiaires de ce microcrédit.

IMAG1841Pour les premiers responsables de la structure, cette institution contribuerait à résoudre le problème d’accès au crédit bancaire et permettra aux particuliers d’assurer la garantie de leur argent.  Créer en octobre 2011, la micro finance FADIMA a permis à plus de mille personnes de bénéficier de microcrédit pour le financement de leurs activités. Le montant total des prêts octroyés aux particuliers est estimé à plus de de quatre milliard F CFA selon le Directeur Général. « Depuis notre création, nous avons octroyé plus de 4 milliards de F CFA sous forme de crédits à plus de 1000 personnes dont près de 50% ont été des femmes et jeunes », dit-il.

IMAG1831La cérémonie d’inauguration était patronnée par le ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle a tenu à remercier les initiateur de cette institution dont les activités entre en droite ligne de celle de son département qui est de promouvoir l’emploi des jeunes. Dans ses propos, le Docteur Smaila Ouedraogo, la mise en place de cette institution représente une « véritable lueur d’espoir pour les jeunes.

Située dans le quartier de Dapoya, la micro finance FADIMA (MIFA) dispose de trois agences dans la ville de Ouagadougou que sont Tampouy, Cissin et Koulouba. Des perspectives sont en cours afin de l’étaler au plusieurs villes du Burkina Foi du Directeur.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *