NAFA : les recommandations, les motions et résolutions du 1er congrès

La Nouvelle alliance du Faso (NAFA) a tenu son premier congrès ordinaire le 20 janvier 2018 à Ouagadougou. Outre la confirmation du président intérimaire à la tête du parti, il y a eu des recommandations, des résolutions et des motions qui ont été adoptées.

Recommandations portant sur la sécurité

Vu les attaques terroristes enregistrées au Burkina Faso durant ces deux dernière années,

Vu la précarité des moyens de défense de nos forces armées nationales,

Vu les insuffisances observées dans la stratégie de défense nationale,

Vu l’insécurité galopante et inquiétante au Burkina Faso durant ces deux dernières années,

Nous militants de la NAFA, participants du 1er Congrès de la Nouvelle alliance du Faso tenu le 20 janvier 2018 à Ouagadougou recommandons au Gouvernement de faire la sécurité, un enjeu majeur dans sa politique générale en dotant nos forces armées nationales de moyens conséquents afin de garantir  la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2018

Le Congrès

NAFA-LogoRecommandations portant sur la sécurité

Vu le manque de confiance des citoyens vis-à-vis de la justice burkinabè,

Vu le traitement impartial observé dans le traitement de certains dossiers judiciaires,

Vu les retards enregistrés dans le traitement des dossiers dont la portée suscite un intérêt national,

Vu la main mise du pouvoir exécutif sur le pouvoir judiciaire,

Nous militants de la NAFA, participants du 1er Congrès de la Nouvelle alliance du Faso tenu le 20 janvier 2018 à Ouagadougou recommandons au Gouvernement de créer dans les meilleurs délais, les conditions favorable à l’administration d’une justice équitable, impartiale, et crédible  en conformité avec les engagements du Burkina Faso.

Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2018

Le Congrès

Motion de soutien au général Djibrill Bassolé

Considérant l’acharnement politique ayant conduit à l’arrestation du général Djibrill Bassolé,

Considérant la politisation du dossier judicaire du général Djibrill Bassolé par l’immixtion du gouvernement dans les décisions rendues,

Considérant la décision définitive du Groupe de travail des Nation Unies demandant au Gouvernement Burkinabè de libérer sans condition Monsieur Djibrill Bassolé,

Considérant le refus manifeste du Gouvernement de se conformer aux décisions judicaires des organes internationaux dont notre pays est parti prenant,

Considérant que le général Djibrill Bassolé est un patriote sincère qui a œuvré et œuvre inlassablement pour, la paix, la sécurité et le développement du Burkina Faso,

Nous militants de la NAFA participants du 1er Congrès de la Nouvelle alliance du Faso tenu le 20 janvier 2018 à Ouagadougou renouvelons notre soutien indéfectible au général Djibrill Yipèné Bassolé et exigeons sa libération immédiate conformément à la décision du Groupe de travail des Nations unies sur les détentions arbitraires.

Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2018

Le Congrès

 

Motion de soutien au monde éducatif

 

Considérant le sacrifice consenti depuis plusieurs années par les acteurs du monde éducatif  pour offrir une éducation de qualité à tous les enfants du Burkina Faso,

Considérant le fait que  le système éducatif burkinabè souffre de plusieurs maux dont les plus importants sont le manque d’infrastructures et les difficiles conditions dans lesquelles les enseignants font leur travail,

Considérant la plateforme revendicative des enseignants réclamant un statut valorisant du personnel enseignant, l’amélioration de la qualité de l’éducation, des conditions de travail, et de l’accès à l’éducation,

Nous militants de la NAFA participants du 1er Congrès de la Nouvelle alliance du Faso tenu le 20 janvier 2018 à Ouagadougou apportons notre soutien total au monde enseignant du Burkina Faso et demandons au Gouvernement d’avoir un meilleur regard sur le secteur éducatif par la mise en application de la plateforme revendicative des enseignants.

Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2018

Le Congrès

 

Résolution portant sur l’implantation du parti

 

Vu les statuts et règlements intérieurs de la NAFA,

Vu la mise en place des sections et l’installation des sections et sous sections du parti dans les provinces et départements du Burkina Faso,

Vu les difficultés à couvrir tous les départements, communes et villages du Burkina Faso,

Vu  l’objectif principal du parti qui est de conquérir le pouvoir d’état,

Nous militants de la NAFA participants du 1er Congrès de la Nouvelle alliance du Faso tenu le 20 janvier 2018 à Ouagadougou,  prenons la résolution ferme de poursuivre et d’achever l’implantation des structures du parti sur tout le territoire national conformément aux statuts et aux règlements intérieurs du parti et aux objectifs de conquête du pouvoir d’état.

Fait à Ouagadougou le 20 janvier 2018

Le Congrès

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *