Présidence de la CCI-BF : L’association Burkimbi soutient la candidature de Apollinaire Compaoré

Après l’organisation des structures syndicales et associatives des commerçants pour une vision de la chambre de commerce, c’est au tour de l’association Burkimbi d’apporter son soutien au candidat Apollinaire Compaoré pour la course à la présidence de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF). Elle l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse, animée ce jeudi 24 novembre 2016, à Ouagadougou. Pour ce regroupement de petits commerçants, c’est Appolinaire Compaoré qui est à même de répondre au mieux à leurs préoccupations.

dsc00015« Pour la première fois dans l’histoire du Burkina, nous tournons la page à une présidence imposé, semée de beaucoup de coup bas pour une nouvelle page du commerce de notre pays qui se veut inclusive ». C’est Souleymane Ouédraogo, président de l’association Burkimbi qui le dit. Sa structure est convaincue que le moment est venu pour la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina d’amorcer un nouveau départ.

Pour l’association Burkimbi, c’est l’homme d’affaire Appolinaire Compaoré qui peut incarner ce renouveau souhaité. Aussi, s’est-elle engagée à soutenir sa candidature à la présidence de l’institution. Selon son président, leur candidat a lui-même été un petit commerçant à une certaine époque, et de ce fait, il est suffisamment imprégné des problèmes qui sont les leur. « Il n’est pas un milliardaire fabriqué par des gens. », a renchérie le président d’honneur de l’association Moumouni Kaboré.

Avec l’homme d’affaire, l’association Burkimbi espère un lendemain meilleur pour les petits commerçants, qui attendent un accompagnement pour passer de l’informel au formel. De plus, elle voit en Appolinaire Compaoré, un rassembleur, qualité essentiel pour conduire la CCI-B, aux dires des conférenciers.

« Nous allons marcher », dixit Moumouni Kaboré

dsc00016L’association Burkimbi n’a aucun doute sur la victoire de son candidat. Aussi, ses membres ont menacé de manifester si l’intérêt du monde des affaires est remis en cause. Pour Moumouni Kaboré, certaines personnes seraient comptables de la gestion critiqué de l’ancienne équipe dirigeante et travaillerait à barrer la route à Appolinaire Compaoré, dont l’une des missions essentielles une fois élu, d’assainir la maison. « Cette fois-ci, nous n’allons pas allons arrêter tous les voleurs ? Nous n’épargnerons personne. », A-t-il martelé.

En outre, l’association se dit victime de pressions diverses, en raison de son choix. Une proposition de 5 000 000FCFA leur aurait même été faite, en contre partie du retrait de leur soutien à Appolinaire Compaoré. « Si les menaces continuent, nous allons les dénoncer publiquement dans les médias », a mis en garde le président d’honneur de l’association. Et comme pour ne laisser aucun doute sur ses intentions, l’association va battre le bitume le samedi 26 novembre prochain, pour réaffirmer son soutien à Appolinaire Compaoré.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *