Opération don de sang : L’Association Belwet donne l’exemple à suivre

Le manque de sang dans nos centres de santé et hôpitaux sont récurrents en ses périodes de paludisme. Et Pour faire face à ce manque qui parfois conduit à la mort de certains faute de sang, le Sa majesté le Larlé Naba Tigré a engagé depuis le 27 novembre dernier une opération de collecte de sang dans la ville et villages de Ouagadougou. Une opération qui vise à collecter plus de 5000 postes de sang au profit du centre national de transfusion sanguine. A Ouagadougou, c’est la cour royale qui a accueillie l’opération ce jeudi 1e décembre 2016.

dsc00017Après Nanoro le 27 novembre dernier, Ouagadougou a accueillit ce matin l’opération de collecte de 5000 postes de sang au profit du centre national de transfusion sanguine. C’est une foule composée d’hommes et femmes sortis nombreux que nous avons rencontré ce matin dans la cour royale de Sa majesté le Larlé Naba. Ses hommes et femmes venus des cinquante cinq secteurs et villages de Ouagadougou disent venir répondre à l’appel lance par le Larlé Naba pour sauver des vies dans les centres de santé et hospitaliers de Ouagadougou. Parmi elles, on note une forte présence des membres de l’association Belemwend Tiga (Belwet) qui sont venus de toutes les régions du Burkina.

dsc00023L’opération débutée autour de neuf heures a été lancée par Sa majesté lui-même, ce qui témoigne de l’engagement et la détermination du ministre de Sa majesté le Mogho Naba à contribuer à sauver des vies dans nos centres. Le Larlé Naba avant de donner son sang à d’abord prononcé un discours au cours duquel il appel les associations et les citoyens de suivre l’exemple de l’association Belwet. « Je lance un appel à toutes les associations, à tous les citoyens vivant au Burkina et hors du Burkina qui peut mobiliser une personne, qui peut mobiliser plus d’une personne à donner son sang, à le faire. Non seulement au niveau des sites que nous avons ouvert mais aussi au niveau des banques de sang ou ailleurs où cela est possible» dixit le Larlé Naba.

Pour lui, « il faut que notre vie sert à quelque chose ». « On peut ne pas avoir de l’argent à donner, on peut ne pas avoir du travail à donner, on peut ne pas avoir des connaissances à partager mais on ne peut pas ne pas manquer du sang tant qu’on vit » à-t-il poursuivi avant de lancer le slogan « cultivons l’esprit de partage et Dieu fera le reste pour nous ».

Cinq mille (5000), c’est le nombre de poste de sang que le président de l’association Belwet prévoit à l’issue des deux mois de l’opération. Cela nécessiterait un grand effort de sa part et il en est conscient. « Cet acte pour moi répond à l’appel du chez de l’État qui dit que tous les Burkinabè doivent être solidaires les uns envers les autres. Il est difficile de mobiliser 5000 à 6000 postes dans un bref temps mais il n’est pas impossible parce que mon association compte plus de 5000 membres au Burkina et nous avons mobilisé tous ses membres à venir donner leur sang pour sauver des vie » donc « je pense qu’avec l’appuie des volontaires qui viendront donner eux aussi leur sang nous atteindrons notre objectif ».

dsc00011Le président de Belemwend tiga n’entend pas s’arrêter là, il compte pérenniser cette opération dans les années à venir et il prévoit également un don en matériel au centre national de transfusion sanguine les jours à venir ce qui à nécessiter les mots de remerciement du Dr Alain. « Je traduis toute la reconnaissance du centre national de transfusion sanguine au non du directeur régional absent à Larlé Naba pour ce geste d’humanité et de patriotisme vis-à-vis de l’ensemble de la population ». Pour lui cette opération permettra de couvrir les besoins de six régions à savoir Ouahigouya, Kaya, Ziniaré, Dori, Manga et Ouagadougou où la demande tourne autour de 7000 à 9000 postes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *