Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics : « Le LNBTP dispose tous les matériaux pour répondre aux besoins actuels du marché » Foi du DG Alassane Traoré

Les responsables du Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics (LNBTP) étaient face aux hommes de médias ce jeudi 8 décembre 2016. L’objet de cette rencontre était de faire découvrir aux publics et aux hommes de médias la disponibilité des matériaux au sein du laboratoire. Du laboratoire Proctor CBR au département sol et fondation en passant par le département géotechnique routière, sol et fondation, et section produit hydrocarbonés, c’est une véritable disponibilité de matériaux qui ont été donnés à constater les journalistes. C’était au cours d’une conférence de presse suivie de visite guidée du laboratoire.

dsc00014Créé en Septembre 1968, « le Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics (LNBTP) est un laboratoire d’essais en génie civil qui à pour mission essentielle est de garantir la qualité, la durabilité et la sécurité des ouvrages ». Très méconnu du grand public et pourtant incontournable dans la chaine de construction des infrastructures (bâtiments, routes, travaux publics) le service a décidé de sortir de « l’ombre » et cette sortie médiatique en est une preuve. « le LNBTP est méconnu par nombre d’entre vous et plus encore par nos braves populations qui ne le connaissent qu’à travers le code de la construction qui les oblige à présenter dans leur dossier d’autorisation de construction un document du laboratoire ». Affirme Alassane Traoré le Directeur Général.

La Présente conférence visait pour le Directeur général et ses collaborateurs des départements du LNBTP de présenter au public les disponibilités en matériel au sein du laboratoire et les difficultés qui traient à son fonctionnement. Des équipements d’essai répondant aux normes internationales, des équipements d’étude de sol et de sondage performant de pénétromètre. E n vue d’accroitre ses performances et de répondre aux besoins en construction, le laboratoire s’est doté du personnel permanent et des temporaires. « Le LNBTP, c’est l’effort conjugue de 122 travailleurs permanents et 156 temporaires dont des gestionnaires financiers, des ingénieurs, des géomètres… »

Un établissement public à une société d’État

dsc00019Afin d’accroitre ses capacités et rehausser le niveau du LNBTP, l’État Burkinabè après 5ans de fonctionnement de la structure l’a transformé d’un établissement public à une société d’État puis être exempter des reversements de dividendes, ce qui a permis la en œuvre son plan d’investissements (2010-2015), de renouveler ses équipements et d’acquérir de nouvelle matériels. Cependant ils n’en manquent pas de difficultés au sein du laboratoire.

dsc00022

Alassane Traoré, le Directeur Général du LNBTP

Au nombre de ses difficultés figurent le statut de « sous-traitant » de la structure dans l’exécution de sa mission. Ce statut selon Alassane Traoré constitue un véritable handicap du LNBTP et pour expliciter son argument, le DG nous informe des créances de la structure qui se chiffre à des milliards. « Pour les dernières années, les créances du LNBTP se chiffrent à plus de trois milliards de francs CFA.

Les perspectives à l’avenir

dsc00012Pour les années à venir, le Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics se donne pour ambition d’acquérir le labelle ISO 17024 en management de la qualité. L’implantation du laboratoire dans les treize régions, la diversification, la modernisation et le renforcement des capacités et enfin l’accroissement des performances du laboratoire à l’horizon 2020 sont au programme du LNBTP.

Cette conférence de presse à pris fin par une visite guidée des différents centres du laboratoire. Une visite qui à permis aux hommes de medias de s’imprégner des réalités et de la disponibilité en matériels du laboratoire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *