Hadj 2018 : Médine accueille les pèlerins du Burkina

Les pèlerins burkinabè continuent d’arriver en Arabie Saoudite. Plus de 15 vols sur 22 prévus, en provenance de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso ont déjà atterri à Médine à la date du 13 août 2018.

Une vue de la mosquée du prophète Muhamad (PSL) à Médine

Une vue de la mosquée du prophète Muhamad (PSL) à Médine

L’étape de Médine, la première du Hadj est consacrée à des prières à la Mosquée du prophète Mahomet et à la visite de sites dont les tombes du prophète et de ses compagnons.

Les pèlerins Burkinabè sont identifiables avec leurs tenues, sacs et badges frappés du nom du pays, de celui de leurs agences respectives et surtout du drapeau national.

Médine, anciennement Yathrib, est une ville d’Arabie Saoudite, capitale de la province de Médine, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : Al-Madīna « la ville » ; Al-Madīna al-Munawwara, son nom officiel et qui se traduit par « la ville illuminée », Madīnatu an-Nabî  « la ville du prophète », ou Madīnatu Rasûl Allah  « la ville du messager de Dieu ».

C’est là que vint s’installer en 622 à l’hégire le prophète de l’islam, Mahomet, après qu’il eut reçu l’ordre de Dieu de quitter la Mecque, ville distante de plus de 430 km. C’est aussi là qu’il mourut et fut enterré en 632.

La ville abrite son tombeau dans la Masjid An Nabawi (« mosquée du Prophète ») ainsi que les premiers califes Abou Bakr et Omar, les autres personnes importantes de l’islam restant au cimetière Al-Baqi.

Médine est la deuxième ville sainte de l’islam, après la Mecque. Bien qu’elle ne soit pas un passage obligatoire du hajj, de nombreux pèlerins venant de la Mecque viennent se recueillir, comme beaucoup de fidèles durant toute l’année, sur le tombeau de Mahomet et visiter les mosquées.

Allassane TRAORE

Chargé de communication du Comité Hadj 2018

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *