Ministère de la Défense nationale: Une hausse budgétaire en 2019 pour combattre le terrorisme

Depuis pDSC02523rès de deux ans, le Burkina Faso est touché par des attaques terroristes, faisant de nombreuses victimes tant civiles que militaires. Une certaine opinion pointe du doigt le manque de matériel et de formation dans la riposte. Organisée par la Commission de la défense et de la Sécurité (CODES), cette rencontre a pour objectif  de présenter aux parlementaires de la CODES, l’état de la mise en œuvre du Plan stratégique pour la réforme des forces armées nationales (PSR 2017-2021).

A travers cet atelier, « l’Assemblée nationale va s’informer utilement à travers les députés de la commission et, explique Me Bénéwendé Sankara, en fonction des nouveaux besoins, l’Assemblée nationale n’hésitera pas à aller dans le sens d’une requête tendant à la hausse du budget ». Le ministre de la sécurité, Jean Claude Bouda, également présent n’a pas manqué d’indiquer que « la situation sécuritaire actuelle est très préoccupante ».

« Nous assistons véritablement à un plan de déstabilisation de notre pays », rapporte le ministre qui espère qu’au sortir de cet atelier, « des nouvelles propositions jailliront pour que nos forces de défense et de sécurité puissent être d’avantage engagées dans cette lutte contre le terrorisme dans notre pays ».

A noter que la loi de programmation prévoit en 2019, 70 milliards F CFA pour l’équipement et la formation. Pour l’année 2018, ce budget était de 60 milliards de F CFA. Au cours de cette rencontre, les députés passeront également en revue l’utilisation du budget 2018.

Ignace Ismaël NABOLE

Source Burkina 24.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *