SONABEL: Inauguration de l’interconnexion électrique 225 kV Bolgatanga (Ghana) – Ouagadougou,

Le vendredi 5 octobre 2018  a été  officiellement inaugurée la ligne d’interconnexion électrique de 225 kV entre Bolgatanga au Ghana et Ouagadougou, au poste de Zagtouli, en présence de S.E.M. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, de S.E.M. Nana Ado Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, ainsi que d’autres hautes personnalités.

La ligne d’interconnexion 225 kV entre les deux pays (188Km) est fonctionnelle depuis juin 2018. Elle aura un impact majeur sur la qualité de service de la SONABEL, (permettant de réduire les délestages causés par déficit énergétique). A terme ( après la réalisation de la ligne de 330 kV entre Kumasi et Bolgatenga ), elle pourra fournir une puissance de 100 MW, ce qui représentera presque un tiers de la capacité de production installée au Burkina Faso (358 MW).

La ligne d’interconnexion Bolgatanga- Ouagadougou à été réalisée sous l’égide du Système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain (WAPP en anglais); institution spécialisée de la CEDEAO qui a reçu pour mission de conduire le marché régional de l’électricité à travers l’intégration des réseaux électriques ouest-africains.

L’interconnexion permet à la SONABEL de diversifier les sources d’importations d’énergie vers le Burkina Faso. Elle a aussi un effet positif sur la santé financière du budget de l’Etat burkinabè, à travers la réduction des subventions sur les combustibles. Elle permet ainsi une meilleur maîtrise du coût de revient de l’électricité.

Pour le Direecteur Général de la SONABEL François de Salles OUEDRAOGO, le projet a financé l’électrification de 25 villages le long du tracé de l’interconnexion à travers deux sociétés burkinabés, fournissant ainsi de l’électricité à près de 3.500 nouveaux ménages, soit plus de 21.00 personnes, notamment en milieu rural.

D’un coût global de 55,6 milliards FCFA, l’interconnexion électrique est soutenue financièrement par la Banque Mondiale à hauteur de 21 milliards FCFA, par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour un montant de 15,3 milliards FCFA, par l’Agence Française de Développement (AFD) pour un montant de 16.3 milliards FCFA, ainsi que par la SONABEL à hauteur de 1,7 milliards FCFA et par GRIDco pour un montant de 1,3 milliards FCFA. Le projet d’interconnexion a été mis en œuvre conjointement par la SONABEL et GRIDCo, la société publique de transport d’électricité du Ghana. L’Union européenne a appuyé les concours de la BEI et de l’AFD par des bonifications d’intérêt et de l’assistance technique à hauteur de 9.3 milliards de FCFA. Le Trésor Publique Français a aussi contribué par des bonifications d’intérêt.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *