Tour du Faso 2018: Seydou Bamogo du Burkina détient le maillot jaune après la 3e étape

L’Etalon cycliste Seydou Bamogo a endossé dimanche, le maillot jaune de leader du 31e Tour international du Faso, après sa victoire au sprint devant les Belges Bouvry et Calleeuw Joeri lors de la 3e étape courue entre Bolgatanga et Pô.

Le sprinter burkinabè Seydou Bamogo détrône ainsi son compatriote Mathias Sorgho de la tunique jaune la plus convoitée du tour, acquise hier de haute lutte en territoire ghanéen. Bamogo a parcouru les 75 km en 1h50mn17sec, soit une moyenne de 41,130 km/h.

La distance qui était de 90 km a été réduite à 75 km pour cause des travaux à l’intérieur de la ville de Pô.

Seydou Bamogo, meilleur équipier, a également le maillot des points chauds. Mais le maillot vert quitte les épaules de Mathias Sorgho pour l’Allemand Julian Hellmann.

Hier pourtant, les Burkinabè s’étaient emparés de tous les principaux maillots de ce tour après l’étape Manga-Bolgatanga (155km).

Malgré la victoire d’étape de Daouda Ouédraogo à cette 2e étape, c’est Mathias Sorgho qui récupérait le maillot jaune de leader et le vert. Seydou Bamogo détenait uniquement le maillot rose des sprints intermédiaires.

Le jeune Paul Daumont, auteur d’une bonne prestation lors de la première étape, a le maillot du plus jeune coureur de la compétition pendant que Salifou Yarbanga s’empare du maillot de la combativité.

C’est le Néerlandais Florians Smits qui a remporté la première étape Ouagadougou-Manga (100km) avant de céder aux Burkinabè, les premiers rôles.

Avant la 4e étape qui se dispute demain lundi entre Laye et Ouahigouya (148 km), Seydou Bamogo garde son écart de 26 secondes sur l’Allemand Julian Hellmann.

Adama SALAMBERE

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *