4e étape du Tour du Faso 2018: l’étape et le maillot jaune à Mathias Sorgho

Le sprinter burkinabè Mathias Sorgho en remporté au sprint lundi, la 4e étape du tour du Faso entre Laye et Ouahigouya (148 km) devant le Belge Guy Smet et reprend le maillot jaune sur les épaules de son compatriote Seydou Bamogo.

Mathias Sorgho a bouclé les 148 km en 3h 32 mn 27 sec, soit une vitesse moyenne de 41,798 km/h. Il s’empare ainsi des deux tuniques les plus convoitées du tour à savoir le maillot jaune et le vert. Il creuse un écart de 22 secondes d’avec le Néerlandais Handgraaf Sjors de la Global cycling team.

Au top de départ de Laye, une première échappée de 29 coureurs s’était constituée après le premier sprint intermédiaire d’Arbolé remporté par l’Allemand Keller Hermann. Alors que le peloton se rapprochait, 6 coureurs dont Sorgho accompagné de deux coureurs Hollandais, d’un Belge, d’un Allemand et le capitaine des Etalons Aziz Nikiema, se détachent du lot et tente une vaine nouvelle aventure.

C’est le jeune Burkinabè Paul Daumont qui a enlevé le 2e sprint intermédiaire de Yako avant que Mathias Sorgho n’enlève le dernier point chaud de Gourcy pour préparer son succès final.

Alors qu’il est escorté de Guy Smet (Belgique) et de Nobel Rick (Hollande), Mathias Sorgho attaque à 50 mètres de la ligne d’arrivée et s’imposer devant les deux autres concurrents.

Le maillot des points chauds reste la propriété de Seydou Bamogo, pendant que la Global Cycling team mène le peloton des meilleures équipes de ce tour avec 42 secondes d’avance sur le Burkina Faso.

La caravane s’élancera demain pour la 5e étape entre Yako et Ziniaré, longue de 145,6 km

Adama Salembere

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *