Utilisation des véhicules de l’Etat : Le CNDDI dénonce un abus d’utilisation des dits véhicules

Si l’utilisation des véhicules de l’Etat est soumise à des principes et règles dans plusieurs pays, ce n’est pas le cas au Burkina Faso où ses véhicules sont parfois utilisés à d’autres fins. Le Centre National pour la Démocratie et le développement Intégré (CNDDI) à travers une conférence de presse dénonce une utilisation à des fins personnelles de ses véhicules. Les responsables du centre étaient face aux hommes de médias le vendredi 16 décembre 2016.

dsc00009Le décret n°2009-753/PRES/PM/MEF/DEF/MATDS/SECU/MT portant règlementation de l’utilisation des véhicules de l’Etat et de ses démembrement prévoit une utilisation conditionnelle des véhicules de l’Etat au Burkina Faso. Force est de constater que depuis un certain temps, ce décret n’est pas respecter par bon nombres d’utilisateurs de ses véhicules en témoin leur présence devant les lieux publics ou les cérémonies autres que indiquées dans les textes.

dsc00020Le Centre National pour la Démocratie et le développement Intégré s’indigne de telle pratique et interpelle le gouvernement à travers les ministères concernés afin de respecter les textes et sanctionner les fautifs. « Nous avons constaté dans plusieurs villes que les véhicules de l’Etat sont utilisés comme des biens privés. Ce qui nous à permis d’organiser cette conférence de presse et d’autres actions en vue d’interpeller les autorités du pays ». Nous fais savoir Inoussa Ouédraogo président du CNDDI. Cette conférence était précédée par une autre qui s’est tenue à Dori poursuit-il.
dsc00019Cette conférence de presse était une occasion pour les responsables du CNDDI de porter leur analyse sur le statut particulier des magistrats. Les responsables estiment qu’un référendum sur leur statut serait nécessaire au regard des mouvements de grèves qui se vit au sein de l’administration. « Le Burkina doit se réconcilier avec son administration en faisant des états généraux de la fonction publique pour faire taire les travailleurs, se reconstruire avec son social et sa justice » dixit madame Ouedraogo Noelie, représentante du centre à Dori.

Le CNDDI prévoit une campagne de sensibilisation sur l’utilisation des véhicules de l’Etat dans les structures de l’Etat et ses démembrements.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *