Loi de finances 2019 : 23% et 38% de hausse pour les budgets de la défense et de la sécurité

Rosine Coulibaly/Sori, la ministre de l’Économie, des Finances et du Développement a défendu le projet de loi de finance exercice 2019, le Mardi 18 décembre 2018 au Parlement. Le projet de budget qualifié de « responsable et prudent » a accueilli l’approbation de 88 députés sur 126 votants. C’était au cours d’une séance plénière présidée par Allassane Bala Sakandé. Ainsi, le budget de l’Etat, gestion 2019, se chiffre à 2 213 milliards de francs CFA en dépenses et 1 954 milliards de francs CFA en recettes. Les budgets alloués à la sécurité et à la défense nationale ont connu une hausse pour répondre aux exigences de l’heure.

Le budget de l’Etat, exercice 2019 se chiffre à 2 213 290 331 000 FCFA en prévision de dépenses et 1 954 564 429 000 FCFA en prévision de recettes.

Compte tenu du contexte sécuritaire difficile que vit notre pays, les parts accordées à la défense et à la sécurité ont connu une hausse importante. Désormais, le budget du ministère de la défense nationale et des anciens combattants passe de 169 936 320 000 F CFA en 2018 à 209 726 310 000 F CFA en 2019 soit une hausse de 23,41%. Pour le département de la sécurité, on est passé de 71 644 839 000 FCFA en 2018 à 99 577 834 000 FCFA, soit une hausse de 38,99%. Selon Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie, des finances et du développement, cette hausse se justifie par la situation sécuritaire.

En outre, les budgets des secteurs sociaux ont aussi gagné une hausse : l’enseignement, doté de 33% de plus que l’an 2018, tout comme la santé doté 13.65% de plus qu’en 2018. Pour permettre aux secteurs sus-cités d’accroitre leurs cagnottes, il a fallu réduire pour d’autres départements ministériels. Au nombre des départements aux budgets minorés, on y trouve le premier ministère, le ministère de la Justice et de la promotion civique, le ministère du développement numérique et des postes, le ministère de la communication et des relations avec le parlement, la commission de l’informatique et des libertés, le Conseil supérieur de la communication et la Commission électorale nationale indépendante.

Les prévisions de recettes recettes totales pour l’année 2019 sont chiffrées à 1 954 564 429 000 000F CFA et celui des dépenses à 2 213 290 331 000 F CFA. Les recettes totales enregistrent ainsi une hausse de 219,26 milliards de F CFA par rapports aux prévisions de 2018, soit un taux de 10,86% en valeur relative. Les ressources extraordinaires composées des dons projets et des dons programmes se chiffrent à 252,62 milliards de F CFA en 2019 contre 292,35 milliards de FRCFA en 2018.

La masse salariale coûtera au budget 2019, la bagatelle somme de 836 milliards de francs CFA. Elle était de 700 milliards de francs CFA en 2018. Pour la ministre Rosine Coulibaly, le budget de l’Etat, gestion 2019 « est un budget responsable ».

Après de longs débats, les députés de la 7e législature ont adopté le projet de loi de finances, gestion 2019 par 88 voix pour et 38 voix contre, 0 abstention et un député absent.

Edouard K. Samboe
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *