Direction Générale des Impôts et des Domaines : Le SNAID suspend son mot d’ordre de grève de 120 heures

Le Syndicat National des Agents des Impôts et des domaines à travers une conférence qu’il a animé ce lundi 19 décembre 2016 pour informe l’opinion publique de la suspension de leur mot d’ordre de grève de  120 heures prévu les 19, 20, 21, 22 et 23 décembre 2016. Cette suspension fait suite à l’attaque du détachement des forces anti-terroristes de Nassoumbou le vendredi 16 décembre dernier.

15666461_1074591132687370_12836951_n1« Après analyse sans complaisance de la situation nationale marquée notamment par les attaques terroristes et la psychose au sein de la population notamment dans le sahel, les participants au conseil de direction tenue la veille du 19 décembre ont jugé plus que nécessaire de suspendre le mot d’ordre de grève des 19, 20, 21, 22 et 23 décembre 2016 afin de témoigner de la solidarité et de la compassion des travailleurs des impôts au peuple Burkinabè en général et en particulier aux familles endeuillées ». Ainsi les travailleurs des impôts et des domaines n’iront plus en grève les 19, 20, 21, 22 et 23 décembre prochain.

Les représentants du syndicat après avoir observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’attaque ont d’abord signifiés leur compassion et ses condoléances aux familles endeuillées avant de t’entamer le vif du sujet. Grégoire Nongo et ses collègues à travers cette conférence pointe du doigt le ministre de tutelle et le directeur général des impôts d’être responsables de ce que endure les agents des impôts. « Nos autorités de tutelle que sont le Directeur Général des impôts Adama Badolo et le ministre de l’économie, des finances et du développement ont brillé par leur refus et/ou incapacité de résoudre les justes et légitimes préoccupations des travailleurs des impôts », dixit le secrétaire général Nongo Grégoire Traoré.

Le SNAID par cet acte informe l’opinion que la décision de suspension n’est pas synonyme d’annulation encore moins été influencé par qui que se soit. « En sommes, le SNAID qu’il suspend son mot d’ordre de grève de 120 heures afin de se solidariser du peuple Burkinabè endeuillées (…) Cette suspension ne signifie point que les travailleurs des impôts sont satisfait des propositions de solutions apportées à leurs préoccupations». En outre, dixit le SNAID « le syndicat insiste qu’il n’y a eu aucun accord avec le gouvernement sur la plate-forme minimale d’action, objet de la grève ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *