Le Dr Parguy Emile Paré lance la rédaction de ses mémoires

C’est à travers une conférence de presse ce mardi 19 mars 2019 à Ouagadougou que l’homme politique, le syndicaliste, le Dr Parguy Emile Paré a lancé la rédaction de ses mémoires. Le futur auteur s’interroge sur son itinéraire social, syndicale et politique à travers ses mémoires. 

60 ans de vie, 40 ans de lutte politique et syndicale, la moisson est-elle maigre?” Voici des interrogations sur lesquelles le Dr Parguy Emile Paré va répondre dans les jours ou mois à venir à travers l’écriture de ses mémoires.  “Je me plongerai dans une étude descriptive et analytique de mes 60 ans de vie et de mes 40 ans de lutte laissant le lecteur, l’auditeur et le téléspectateur répondre à la question“, a laissé entendre Parguy Emile Paré.

A ce grand titre, des sous-titres comme “cahier d’un retour au village natal” pour paraphraser Aimé Césaire dira le Chat noir du Nayala. Ainsi, les mémoires seront précédés d’une analyse du contexte national (le post-insurrectionnel et la gestion du pouvoir de Président Kaboré) et international.

“Sur la gestion du pouvoir MPP, l’auteur dit joindre sa voix à celles qui s’élèvent de plus en plus pour dire que “le MPP a gagné le pouvoir mais à déléguer sa gestion à autrui”. Il appelle alors le Président Roch et le MPP à un gouvernement clairement politique, respectueux du mandat à lui confié car pour lui, en 2020, c’est au Président Roch que le peuple va demander des comptes. “En tant que dialecticien, j’ai la forte conviction que les facteurs internes et externes sont les déterminants de mes pensées, de mes appréciations aussi objectives que subjectives”, a ajouté Emile Paré.

Le document comptera 30 tomes et le Tome 1 s’articulera “sur les traces d’un insurgé permanent”. Il y aura d’autres thématiques comme ” La Révolution d’août 1983, les causes de son échec”, “l’insurrection populaire ou une révolution inachevée”. 

La cérémonie a connu la présence des militants du MPP, des amis activistes de l’auteur.

Y. Alain Didier Compaoré

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *