Pèlerinage à la Mecque : Le Hadj 2019 au Burkina coûtera 2 132 000 F CFA

Le lancement officiel du Hadj édition 2019 s’est tenu ce jeudi 18 avril 2019 à Ouagadougou sous le patronage du ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, monsieur Siméon SAWADOGO.

Pour des échanges fructueux et donner aux Hommes de Médias des informations capitales sur le hadj 2019, le Gouvernement burkinabè, la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque et les agences de voyage, ont organisé un point de presse à l’occasion de ce lancement officiel.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion social, monsieur Siméon SAWADOGO a tout d’abord rendu grâce à Allah le Dieu tout puissant, le Clément et le Miséricordieux qui a permis au Burkina Faso de réussir l’organisation du Hadj, édition 2018. Il a également renouvelé ses félicitations à tous les acteurs qui ont contribué à cette réussite, sous la coordination du Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque.

D’après le ministre, l’Arabie Saoudite a renouvelé le quota des 8143 pèlerins accordés au Burkina Faso, en plus de la signature de la convention entre cet Etat et le Burkina Faso, qui consacre la participation du pays des Hommes intègres au hadj 2019. A l’entendre, les agences de voyages chargées de l’organisation pratique du pèlerinage à la Mecque sont celles qui sont sélectionnées depuis l’an passé pour deux (02) ans, exception faite de celles qui sont sanctionnées pour non-respect du cahier des charges et celles n’ayant pas renouvelé leurs demandes de participation. Il a rassuré que la liste des agences agréées sera communiquée par voie de presse.

En ce qui concerne la question du transporteur aérien, la compagnie saoudienne Sky Prime a été retenue pour transporter en vol charter le quota de 7 000 pèlerins burkinabè à partir de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, avec un planning de vols intéressant. Selon le ministre, le reste du quota sera utilisé en vol régulier pour ceux désirant effectuer un cours séjour, tels certains fonctionnaires et hommes d’affaires.

Le ministre de l’Administration territoriale a précisé que la limite du délai d’inscriptions, est fixée au 05 mai 2019, tout en invitant les futurs pèlerins à prendre toutes les dispositions pour s’inscrire dans les agences de voyages, afin de respecter ce délai. Il n’a pas manqué de porter à la connaissance de tous les Burkinabè que le coût du Hadj 2019 est fixé à deux millions cent trente-deux mille (2 132 000) FCFA, soit une diminution de cent cinquante-trois mille (153 000) FCFA. Il faut noter que ce coût prend en compte le billet d’avion, la prestation des agences de voyage, le séjour à Mina et Arafat. A l’entendre, cette baisse est rendue possible grâce à la subvention accordée par l’Etat d’un montant d’un milliard cent millions (1 100 000 000) FCFA. Par ailleurs, le ministre a également signalé que sans cette subvention et la négociation à la baisse du service de base à Mina, le coût réel du hadj 2019 s’élèverait à près de deux millions quatre cent mille (2 400 000) FCFA.

Le président du Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, El hadj Ilboudo Moumouni Zoundi a indiqué que les agences de voyages seront suivies par le comité pour un accompagnement considérable, afin de contribuer au bon déroulement de cette édition du hadj. D’après monsieur Zoundi, l’innovation majeure de cette année est l’acquisition d’un passeport biométrique pour ceux qui n’en possédaient pas déjà. En effet, une opération spéciale en cours de délivrance de ces passeports, se tient du 11 au 21 avril à Ouahigouya, Fada N’Gourma et à Bobo-Dioulasso. Il a profité de l’occasion pour inviter les futurs pèlerins à faire leur visite médicale à l’Office de santé des travailleurs (OST) de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso et les vaccinations au service d’hygiène de la mairie.

Quant au représentant de l’Ambassadeur de l’Arabie Saoudite, Badr Algthami a tenu à remercier le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, monsieur Siméon SAWADOGO pour les efforts fournis dans l’organisation du Hadj. Il a rassuré que son ambassadeur et toute l’équipe de l’Ambassade de l’Arabie Saoudite, sont prêts pour accompagner les organisateurs et réussir le Hadj édition 2019.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *