Grève au Ministère de l’Economie et des finances: Accord trouvé entre le Gouvernement et les syndicats, le travail reprend à partir de ce mercredi 24 avril

« Ce mardi 23 avril 2019, le Gouvernement et la CS-MEF ont trouvé un terrain d’entente sur les préoccupations des travailleurs du MINEFID. Par conséquent, la direction de la lutte invite chaque travailleur du MINEFID à reprendre convenablement le travail à partir du mercredi 24 avril 2019. Elle prendra les dispositions pour la restitution dans les cadres habituels des organisations syndicales membres de la CS-MEF », c’est l’annonce faite dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Joints par radio Oméga, les premiers responsables de la Coordination syndicale du ministère de l’Economie et des finances (CS-MEF) ont confirmé être signataires de la note de reprise de travail. Sur le contenu de l’Accord signé par le gouvernement cependant, ils se refusent à tout commentaire se contentant d’ironiser: « les informaticiens ont réussi à régler le problème de réseau ».


« Le problème de réseau » est en effet la réponse donnée depuis plusieurs mois dans plusieurs services du Minefid dont les impôts pour justifier la non ouverture de guichets ou l’absence d’agents. Un « problème de réseau » qui, selon un expert, aura coûté des centaines de millions voire des milliards de Fcfa à une économie burkinabè deja fragile.

Des contribuables, excédés, ont manifesté début avril à la direction des petites et moyennes entreprises du Centre. Ce ralentissement du rythme de travail sans qu’aucun mot d’ordre de grève n’ait été officiellement lancé a coïncidé avec la décision du gouvernement de plafonner les fonds commun (primes) à 25% de la masse salariale. « 25% de fonds commun contre 25 % de travail » serait alors le leitmotiv des travailleurs du Minefid selon des révélations de nos confrères de Sidwaya.

Décision est donc prise de reprendre le travail à 100% à compter de ce mercredi. Contre quel accord avec le gouvernement ? « Des précisions seront données ce mercredi par le ministre de tutelle » a promis le porte-parole du gouvernement joint par Radio Oméga. Lassané Kaboré qui réagira certainement à l’issue du Conseil des ministres confirmera ou informera sans doute les rumeurs selon lesquelles le gouvernement a renoncé finalement au plafonnement du Fonds commun. Beaucoup espèrent que cette fois, le gouvernement et les syndicats joueront la carte de la transparence.

Radio Oméga

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *