Pan African Minerals Burkina SARL/Pan African Tambao SA : Les ex-travailleurs regrettent l’attitude du gouvernement face à leur situation

Les ex-travailleurs de la société Pan African Minerals Burkina SARL/Pan African Tambao SA traversent une véritable crise depuis le 15 janvier 2015 due à la suspendu des activités d’exportation des produits (minerai de manganèse) de la société par le ministre de la transition Boubacar BA. Cette suspension qui a durée pendant plusieurs mois sans aucune reprise normale et qui continue de persister a sérieusement affecté les travailleurs qui sont en chômage depuis un certain temps. Ce vendredi 16 décembre 2016, ses travailleurs ont rencontré la presse pour exprimer leur rat de bol face au gouvernement qui n’est pas à mesure de résoudre leur problème.

15683475_1076195552526928_1137918432_nIls 2500 employés directs et indirects de la mine de Tambao qui sont actuellement en chômage sans aucune revenu. Ces travailleurs malgré leurs multiples sortis médiatiques pour dénoncer les risques qui courent la fermeture de la mine de Tambao se retrouve impuissante face à la décision gouvernementale. Et ainsi, ce qu’ils voulaient éviter est arrivé, les travailleurs sont en chômage sans emploi malgré leur cri de cœur, et la mine est en train de refermer ses portes. Ses employés qui après un mois de congé administratif, six mois de licenciement technique n’ont pas pu trouver gain de cause que de repartir dans la rue.
15683458_1076195605860256_1533646617_nConscient que le gouvernement Burkinabè à travers son ministre de tutelle pourrait être une solution à leur problème, aux difficultés qu’ils traversent, les travailleurs ont adressé une correspondance au ministre des mines et de l’énergie, puis une demande d’audience qui sont resté silencieux. Ses travailleurs malgré ce silence radio ne perdant pas espoir ont également adressé une demande d’audience au premier ministre et au président du Faso mais qui sont restés sans réponse. Les travailleurs sans espoir se retrouvent seuls sans issus favorable.
15682806_1076195395860277_1135721382_n

 

La question de la mine d’or de Tambao aujourd’hui ne se situe plus aux travailleurs mais entre l’Etat Burkinabè et la société Pan African Minerals Burkina SARL nous informe le porte-parole des ex-travailleurs Salif Kassi. En effet, selon Kassi, « la société a engagé contre l’Eta Burkinabè des actions devant les juridictions internationales pour non-respect de ses obligations contractuelles et réclamerait une indemnisation sur les pertes subies et sur la valeur du gisement si toutefois il y aurait une rupture de partenariat ou le retrait de son permis d’exploitation ». Ce qui signifie que l’Etat Burkinabè se retrouver face à la juridiction internationale et pourrait payer des dommages au regard des dispositions légales qui le lie à la société.

Les travailleurs regrettent l’attitude du gouvernement face à leur situation et prennent à témoin l’opinion nationale et internationale de la situation et des risques de drame économique et sociale que court le Burkina Faso.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *