Interview avec Papanin : “Ma particularité se retrouve plus dans mon flow et dans mes textes!”

Cette semaine dans le cadre de ses entretiens avec les artistes musiciens burkinabè, Aconews a rencontré PAPANIN, l’étoile montante de la musique rap burkinabé qui nous donne un peu plus d’éclairage sur son parcours musical et ses projets. Lisez plutot !

 

 

Qui est papanin et comment êtes- vous arrivé dans la musique?

À l’état civil je me nomme SAWADOGO Adama, je suis arrivé dans la musique par passion et la musique me fît ensuite la cour.

 Comment vous vivez votre carrière d’artiste ?

J’arrive à véhiculer mon message par le biais des différents médias qui m’accompagnent et tout se passe au mieux dans le meilleur des mondes, tel un oiseau qui doucement mais sûrement tisse son nid.

Quel est votre jugement sur la musique burkinabè ?

Je ne pourrais apporter de jugement sur notre musique car les mélomanes sont mieux placés que moi pour cela.

 Quelle est votre particularité avec les autres rappeurs burkinabè?

Ma particularité se retrouve plus dans mon flow et dans mes textes.

 Comment vous êtes parvenu à vous imposer, vu que le rap n’est pas bien perçu par de nombreux burkinabè?

J’ai d’abord cru en ma musique et depuis que j’ai commencé, Dieu a placé de bonnes personnes sur mon chemin.

 Le rap burkinabè est à la croisée des chemins depuis un certain temps, qu’est-ce qu’il y a lieu de faire pour redonner vie à ce genre musical ?

Pour moi le rap est entrain de se positionner, pour ne pas dire que le rap prend de plus en plus d’ampleur et pour ce faire nous avons besoin de plus de promoteurs de spectacle afin de donner plus de visibilité à notre genre musical.

Êtes-vous un artiste engagé?

Un artiste engagé est un artiste qui véhicule un message à travers ses textes, alors oui je suis un artiste engagé.

 Sur le plan national et international quel artiste vous inspire?

Au Burkina Faso mon idole c’est  le frère MALKHOM  tandis qu’au niveau international c’est  BLACKO de SNIPER.

Avez-vous une autre source de revenue à part la musique?

Rires……. Oui je suis ouvrier avant d’être artiste.

Quels sont tes projets à venir?

Je préfères me taire sur mes projets pour l’instant parce que je prépare une grosse surprise pour mes mélomanes.

Votre mot de fin pour cette conversation ?

Merci à vous pour cet entretien que j’espère permettra aux uns de me connaître et aux autres de me découvrir encore plus. Aussi je tiens tout particulièrement à vous remercier pour tout ce que vous faites pour la musique burkinabè.
Enfin, je lance un appel solennel à tous les mélomanes de ce pays de continuer de nous soutenir et surtout toujours de consommer Burkinabè.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *