Insécurité au Burkina : 29 personnes tuées dans une double attaque

La région du centre-nord a été la cible d’une double attaque terroriste  le 8 septembre dernier. La première  attaque perpétrée entre la commune de Dablo et Kelbo à environ 80 km de Barsalgho par des hommes armées non identifiées a visé un camion de vivre. La seconde qui a eu lieu à Bilbalgo un village voisin à Foubé a visé un convoi de transport en commun.

Décidément l’opération Doofu engagée par l’armée burkinabè peine toujours à freiner les actes ignobles et barbares des terroristes qui ne cessent  de semer la tristesse et la désolation aux populations burkinabè. Après le détachement militaire de Koutougou au sahel qui a coûté la vie à plus d’une vingtaine de soldat burkinabè, le Burkina vient de nouveau  enregistrer la perte de 29 civiles dans la région du Centre Nord.

En effet, un camion de transport a sauté sur un engin explosif improvisé. Le bilan de ce drame est de 15 civils tués et six autres blessés évacués dans les centres de santé ; à en croire le gouvernement. La deuxième attaque a visé un convoi de vivres et a coûté la vie à 14 civils selon le ministre de la Communication.

A moins d’un mois, le Burkina a perdu environ 50 personnes dans des attaques terroristes. Malgré les moyens déployés par les autorités et les Forces de Défenses et de Sécurités pour mettre fin au phénomène du terrorisme, le constat reste toujours déplorable sur le terrain.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *