Congrès extraordinaire du CDP : La liste des militants exclus et suspendus

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu ce dimanche 22 septembre 2019 à Ouagadougou,  son congrès extraordinaire autour du thème « Relecture des textes fondamentaux du parti ». Cette instance s’est soldée par des exclusions et des suspensions de militants du parti.

« Si nous pouvons nous réunir ici ce matin, c’est parce que la vérité a triomphé hier au Palais de justice. (…). Refusant tout dialogue, ils (frondeurs) ont multiplié des sorties médiatiques dans le but de ternir notre image, l’image de notre parti et de porter atteinte à la cohésion de notre parti. Ce qu’ils veulent en réalité, c’est la liquidation pure et simple du parti », a annoncé les couleurs dès l’ouverture du congrès extraordinaire, le président du parti, Eddie Komboïgo.

Ainsi, les travaux, qui ont permis d’examiner les textes fondamentaux du parti, ont abouti à des sanctions dont nous vous proposons ci-dessous les détails.

Exclusion du Parti

1-Rasmané Daniel SAWADOGO
2-Gnama Paco DRABO
3-Roukieta SENI/SOW
4-Mohamadi Lamine KOUANDA
5-Césaire KY
6-Seydou TOURE
7-Fatoumata OUEDRAOGO/ZIBA
8-Ousseni Jacques BADO
9-Léonce KONE
10-Soumaïla SANA
11-Ambroise TAPSOBA
12-Issouf SAKANDE
13-Salia SANOU
14-Mathieu SANOU
15-Ousmane TOE
16-Saratou YAMEOGO
17-Seydou Gnapegue DAO

Suspension des organes pour une durée de 6 à 12 mois et suspension de qualité de membre de 6 à 12 mois

1-Boureima BADINI
2-Yahaya ZOUNGRANA
3-Jean KOULIDIATI
4-Salam DERME
5-Alpha YAGO
6-Juliette BONKOUNGOU /YAMEOGO
7-Boureima SAWADOGO
8-Constant OUEDRAOGO
9-Roland DIALLO
10-Adama de Daouda OUEDRAOGO

NB: Une procédure est en cours contre Kadré Désiré Ouédraogo.
Ci-dessous les actes d’indiscipline posés par les uns et les autres.
-Refus de reconnaître et de mettre en œuvre les orientations du président d’honneur et ce à l’encontre des termes de la résolution du 7ème congrès ordinaire relative au statut du Président d’honneur
-Actions de blocage du fonctionnement du Parti et de tentative de liquidation du parti aux moyens de recours extérieurs au Parti.
-Acte d’insubordination à travers la tenue d’une conférence de la section provinciale du Sanmatenga malgré les instructions du Président du parti de surseoir à cette activité
-Sorties médiatiques portant atteinte à l’image du fondateur et du Parti

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *