Conférence islamique du CIJMPP : La contribution de la jeunesse musulmane à la promotion du non violence

La Coordination Islamique des Jeunes pour la Promotion de la Paix (CIJMPP) en coalition avec la section jeunesse de la Communauté Musulmane du Burkina Faso (CMBF) a organisé hier dimanche 8 janvier 2017 à Ouagadougou une conférence publique islamique. Place sous le patronage de Sa majesté le Mogho Naba, cette vise à consolider les relations existantes entre les jeunes musulmans du Burkina Faso. Pour cette conférence première du genre après la création de l’association avait pour conférencier Dr Khalid Sana.

dsc00005« Unification de la jeunesse musulmane pour la culture du civisme et la préservation de la paix au Burkina Faso », C’est ce thème qui a réuni les jeunes musulmans le dimanche dernier au palais des sports de Ouaga 2000. Venus des treize régions du Burkina c’est une salle archi comble du palais des sports qui a accueillie cette conférence islamique. Après le mot de bienvenu, prononcé par le président du comité d’organisation, s’en est suivi le discours des différentes personnalités.

dsc00003Du représentant du patron de la cérémonie au représentant de la Fédération des Association Islamique du Burkina (FAIB) passant par le représentant de l’église catholique et celui du ministre de l’administration territoriale, ils se sont félicité cette initiative que pour eux « vise à renforcer la cohésion entre les jeunes musulmans partant de là, la jeunesse Burkinabè.

dsc00009Le conférencier Dr Khalid Sana avant d’entamer sa conférence à également revenu sur la portée et l’intérêt d’une telle organisation qui réunie la jeunesse. Il à rappeler les fondements de l’islam, le comportement que doit adopter les jeunes musulmans face à ces périodes tumultueuses de l’histoire de l’humanité. Le Docteur invite les jeunes à s’unir sans distinction de religion pour faire face à ces menaces sécuritaires qui minent l’histoire de la vie.

S’agissant du thème de la conférence, Docteur Khalid s’est prononcé sur l’unification de cette même jeunesse dans la lutter contre l’incivisme, gage de l’instabilité dans nos sociétés. Il invite les jeunes à semer l’entente et le pardon entre eux. « Ce soir, c’est un message de paix, de pardon, que nous allons faire passer ce matin », dit-il. « Nous devrions être un peuple qui unis, un peuple qui pardonne, qui prône la tolérance et cette jeunesse musulmane doit être le messager pour les autre communautés, pour les autres religions », poursuit le Dr. Pour lui cette initiative doit être pérenne.

dsc00013Quant au président de la jeunesse tidianya du Burkina Aboubacar Sana, cette initiative se tient sous la direction de Sa majesté Mogho Naba qui pendant longtemps est au four et moulin pour l’union et l’entente entre les fils et filles du pays. Pour Aboubacar Sana le thème fait trait à la situation que vivent les jeunes aujourd’hui. « Il est important que chacun apporte sa contribution pour la consolidation des acquis de l’islam à savoir, la paix, le tolérance et le pardon entre communauté” nous dit Aboubacar.

La conférence à vu la présence d’énormes personnalités de la religion musulmane. La coordination est composée des associations islamiques et Tidianya en majorité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *