Rentrée politique 2019-2020 du parti pour la démocratie et la jeunesse (PDJ) : Des réflexions profondes doivent être menées pour trouver des solutions à la crise du travail que traverse le Burkina Faso.

Le Parti pour la Démocratie et la jeunesse (PDJ) a organisé sa rentrée politique le samedi 28 décembre 2019 à son siège sis à l’arrondissement 09 de Ouagadougou au cours d’une conférence de presse. Le thème de la rentrée politique est :  « Rôles et responsabilité de la jeunesse et de la femme dans la gestion de la cité, dans le contexte d’insécurité ». Au menu des échanges, plusieurs points ont été abordés par les responsables du parti notamment  la situation sécuritaire  nationale, le quota genre, la nouvelle monnaie, le bilan du parti en 2019, les élections de 2020 et la présentation de son plan stratégique à l’horizon  2019- 2023.

La situation nationale est fortement dominée par la crise sécuritaire qui secoue notre chers pays depuis 2016 et qui a occasionnées plus de 700 morts et des dégâts matériels importants. Le Parti pour la Démocratie et la jeunesse salue la détermination des forces de défense et de sécurité et les invite à davantage d’efforts et de vigilance en cette période de fin d’année.

Pour le quota genre, le  président du PDJ, Halidou Ouédraogo, salue cette avancée démocratique et invite les partis politiques à défendre les intérêts et les règles du jeu démocratique au détriment des arrangements peu démocratiques orchestrés par la société civile. Pour ce qui concerne la mutation du FCFA à l’ECO le PDJ salue cette réforme et encourage le président du Faso et ses pairs à poursuivre dans l’intérêt de la zone ouest  Africaine.

Quant au bilan de l’année 2019  selon son président monsieur Halidou OUEDRAOGO, le PDJ  a  pu couvrir toutes les 12 régions et 75% des provinces en plus il a initié des formations au profit de 2 500 jeunes et femmes des 45 provinces. Enfin il a participé avec la plus grande satisfaction aux activités de l’alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) pour soutenir le chef de l’Etat.

Pour les élections à venir, le parti invite le gouvernement et la commission nationale électorale indépendante (CENI) à tout mettre en œuvre pour faire tenir les élections à bonne date et invite la jeunesse à répondre massivement à l’appel du chef de l’Etat pour la défense de la patrie.

Enfin on retient du plan stratégique, que le parti s’est fixé pour objectif de couvrir toutes les provinces pour les élections législatives avec 46 listes, il compte aussi avoir au maximum 07 élus nationaux en 2020 dont 03 femmes et 04 hommes et 1926 élus locaux en 2021.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *