CAN Gabon 2017 : L’UNSE présente son rapport de la CAN

Après le sacre des étalons à la 31e Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, l’heure est aux bilans. Après le ministère des sports et des loisirs qui a présenté son bilan la semaine dernière, c’était au tour de l’Union Nationale des Supporters des Etalons (UNSE) de présenter au public Burkinabè son rapport d’activités pendant cette 31e fête du football africain. Et pour se faire, Ablassé Yameogo et son équipe étaient face aux journalistes ce samedi 18 février 2017 dans la cité du cavalier rouge pour une conférence de presse.

DSC00003Cinq (5/6) trophées de meilleur supporter de la CAN sur six matchs, une médaille d’officier de l’ordre nationale offerte par le président du Faso en guise de reconnaissance de la nation Burkinabè. Tels sont les différents honneurs faites à l’UNSE qui a joué pleinement son rôle de 12e homme lors de cette coupe d’Afrique des nations. Ce samedi, le bureau de l’UNSE accompagné des représentants de l’Union Régionale des Supporters des Etalons (URSE) ont affichés un bilan satisfaisant à la presse qui a fait le déplacement à Koudougou. Du rapport moral au rapport financier, c’est dans l’ensemble une satisfaction générale que dégage tous les membres mêmes si quelques imperfections ont été données à constater.

Rapport moral

DSC00001Partis le 12 janvier dernier avec une compagnie étrangère, le douzième homme composé 57 personnes dont 10 de la diaspora ivoirienne ont eu du mal à retrouver son l’hôtel à leur l’arrivée au pays du feu Omar Bongo. Des difficultés liées à l’accueil, aux déplacements à l’interne, d’hébergement et à l’organisation. Il a fallu que se douzième homme se met en commission pour prendre sa propre responsabilité et surmonter certaines difficultés.

DSC00007Contrairement à ce qui était dit par le ministre des sports et des loisirs lors de sa conférence de presse s’agissant de la prise en charge des déplacements à l’interne, le président de l’UNSE Ablassé Yameogo n’a pas pu se retenir. Il a manifestement exprimé son indignation face au propos du ministre de tutelle et en ses termes : « Nous n’avons jamais eu de car de la part du ministère à Libreville pour nos déplacement. Nombreux supporters ont ralliés le stade qui était à 5km de l’hôtel à pied et ceux qui sont ici peuvent témoigner. Il a fallu l’intervention du colonel pour résoudre ce problème. S’il nous parle aujourd’hui d’un car à notre disposition, nous ne pouvons pas comprendre cela », nous dit Ablassé Yameogo. Il a également souligné les difficultés rencontrées lors des placements des supporters de l’UNSE dans les autres villes aussi les conditions d’hébergement.

Le rapport financier

DSC00002Malgré le soutien tardif de ces partenaires, l’Union Nationale des Supporters des Etalons a pu faire face aux dépenses qui l’incombaient au Gabon. Avec un soutien d’une valeur de onze millions sept cent cinquante mille (11 750 000) francs CFA reçu des mains des partenaires, Ablassé Yameogo et ses compagnons sont revenus au bercail avec un reliquat de quatre millions huit cent soixante six mille (4 866 000) francs CFA doit une somme de six millions huit cent quatre vingt quatre mille (6 884 000) francs CFA dépensées. Cette dépense se résumait à la confection des fanions et drapeaux, des écharpes, confection des badges, au rafraîchissement de la troupe d’animation pendant les matchs, à l’achat des tambours…

Egalement une somme de six cent mille (600 000) francs CFA en raison de cent mille (100 000) par match des dépenses était allouée au préparateur environnemental des matchs (commission wak ou quoi ? Nous ne saurions vous dire) même si ce dernier n’a pas pu permettre au onze national de ramener la coupe au Faso. « La contribution du ministère des sports et des loisirs à cette 31e fête africaine à l’UNSE était le transport des supporters à Libreville de la prise en charge des frais d’hôtel » souligne le président.

L’UNSE à profiter de cette conférence salué l’effort fourni par tous les Burkinabè, la mobilisation autour des étalons, l’ambiance qui a régné pendant cette CAN. Il remercie particulièrement le président du Faso, le ministre des sports, le président de la Fédération Burkinabè de Football, tous les partenaires qui l’a soutenu pendant cette CAN et tous ceux de près ou de loin qui ont contribué au succès de cette CAN. Elle espère vivement qu’une amélioration sera fait pour les compétitions à venir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *