CJLEDI/BF : Un nouveau club pour la défense des intérêts des étudiants du Burkina Faso

Le Club des Jeunes Leaders Etudiants pour le Développement et l’Innovation au Burkina Faso (CJLEDI/BF) a procédé ce vendredi, 28 avril 2017 à Ouagadougou au lancement officiel de ses activités sur l’ensemble du Burkina Faso. Composé d’étudiants des universités publiques et privées du Burkina Faso, ce club qui vient de voir le jour aura pour mission, la défense des intérêts des étudiants.

DSC00003« Nous sommes nés pour briser les barrières de la démagogie de notre système d’enseignement inapproprié à notre réalité ; Nous sommes nés pour contribuer à la valorisation de l’enseignement supérieur qui depuis plusieurs décennies a été délaisser à la mal cause des politiques politicienne, nous sommes nés pour augmenter la pression sociale afin de trouver des solutions mieux adaptées qui aboutiront à la création d’emploi ». Ce sont ses propos contenus dans leur déclaration liminaire lu par son président Gorou Souleymane que le club a attiré l’attention de plus d’un, tous les journalistes présents à cette conférence de presse du lancement.

DSC00006CJLEDI/BF voit en la mise en place de son club, une réponse aux différentes préoccupations des élèves et étudiants des universités publiques et privées et écoles de formation professionnelle du Burkina. « L’initiative découle de la vision de ses géniteurs qui sont essentiellement des étudiants des universités publiques, privées et des instituts de formation professionnelle qui ont jugé nécessaire de créer un cadre afin de contribuer à un grand changement dans le fonctionnement de notre système d’enseignement ». Nous dit son président.

Pour venir à bout de leur lutte, le CJLEDI/BF prend l’engagement et en témoin l’opinion nationale et internationale de se donner corps et âme afin que des solutions puissent être trouvé aux problèmes tels que entrepreneuriat dans le système universitaire, l’inadéquation et insuffisance de la formation dans les universités, l’enseignement technique et le retard académique.Le président du club a cependant attiré l’attention des personnes de bonne volonté, des opérateurs économiques afin de venir en aide au système d’enseignement au Burkina Faso. Souleymane Gorou a aussi interpeller les élus locaux afin qu’ils sur les acteurs du système d’enseignement au Burkina. Au gouvernement Kaba II, le club réclame « un ministère en charge de l’enseignement technique et de formation professionnelle ».

DSC00004

Les journalistes présents

Le CJLEDI/BF n’est pas resté sous silence face aux agissements de certains de leurs camarades qui se répercutent parfois sur l’année scolaire. Le président les invitent tous à plus de responsabilité et d’engagement. « Nous appelons tous les camarades étudiants à une prise de conscience effective pour travailler à l’amélioration de notre système d’enseignement »dit-il. Pour lui, il est temps que tous les étudiants se rassemblent autour des réalités du système d’enseignement Burkinabè.

Le Club des Jeunes Leaders Etudiants pour le Développement et l’Innovation au Burkina Faso est un regroupement de jeunes étudiants engagés pour le développement réel adapté aux réalités du Burkina Faso. Il est apolitique et ne mènera aucune activité en relation avec la politique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *