75 ans du Sacerdoce : Les prêtres du Burkina Faso et du Niger célèbrent le joyau

Les prêtres du Burkina Faso et du Niger célèbrent du 3 au 6 mai 2017 les 75 ans du jubilé du Sacerdoce. Placé sous le thème « 75 ans de grâces : Prêtres du Burkina Faso et du Niger, dans la communion, jubilons et avançons au large », cette 75e anniversaire a connu la présence des Evêques, Prêtres, Catéchistes et autres fidèles du Niger, Benin, Togo et de la Côte d’Ivoire. La cérémonie d’ouverture des travaux à eu lieu ce jeudi, 4 mai 2017 à la maison de la culture Jean Pierre Guingani à Ouagadougou.

DSC000041942-2017. Cela fait 75 ans que trois Burkinabè du nom de Abbé Zacharie Nikiéma, Cardinal Paul Zoungrana et Abbé Joseph Ouedraogo ont répondus à l’appel du « Seigneur » pour devenir des Prêtres. 75 ans après, les Prêtres et fidèles catholiques du Burkina et du Niger se sont réunis pour rendre un hommage mérité à ses personnes qui marqués une avancée signification dans l’adoration du « Christ ». La célébration de ce jubilé de 75 ans de Sacerdoce sera marquée par des panels sur le thème, des messes de grâce, des concerts d’artistes, des plénières, d’adorations et de confessions.

DSC00005Après le mot de bienvenue prononcé par le délégué de la fraternité s’en est suivi celui du représentant du cardinal et celui du maire de Ouagadougou. Tour à tour, les intervenants ont tous salué le courage et la détermination de ses trois personnalités qui ont marqué l’histoire de la vie des catholiques dans les deux pays que sont le Niger et le Burkina Faso. Le représentant du Cardinal dans son discours à traduit toutes ses remerciements à tous ses confrères et fidèles qui ont effectués le déplacement de Ouagadougou.  » Je souhaite en particulier la bienvenue à tous les confrères Prêtres ; merci d’avoir répondu généreusement à l’appel des pères Evêques de la conférence Épiscopale Burkina-Niger pour la célébration jubilaire autour de nos Pères les Évêques, témoigne de votre de votre attachement pour l’église et l’humanité que vous êtes appelés à servir dans le sacerdoce ministériel ».

Pour le représentant de l’Archevêque Cardinal Philippe Ouedraogo, c’est sentiment de fierté de voir réunir plus de 500 Prêtres qu’il voit en eux, un héritage de vie en sacerdoce. « Qu’il est bon est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être Unis. Il est beau ce grand rassemblement de Prêtres, fiers de célébrer leur appartenance à l’unique sacerdoce du Christ, ainsi que l’amitié et la fraternité sacerdotales », dit-il.

DSC00003Le maire de Ouagadougou quant à lui a d’abord fait un rappel mémoire sur l’historique de ses trois personnalités avant de se prononcer sur l’apport et les fruits dont bénéficient le Burkina Faso de la par de l’église catholique. « Ce n’est un secret pour personne que l’Église catholique depuis son implantation sur notre territoire a été un acteur majeur dans la promotion du développement local et économique. Pionnière dans la mise en place des infrastructures sociales et économiques, elle travaille d’arrache-pied pour permettre à tous les citoyens, sans distinction aucune, de développer leurs talents, de s’épanouir et de se mettre au service de toute la nation », dixit le maire.

DSC00009Le discours d’ouverture a été prononcé par le président de la commission Épiscopale chargé du Clergé et Évêque de Diébougou Mgr Raphaël Dabiré. Pour lui, l’ordination des premiers Prêtres dans un pays est une étape très importante en se sens qu’il prouve enracinement de l’Eglise dans ce pays. De ce faite dit-il « la commémoration d’un tel événement dans notre pays revêt d’une importance capitale » car « il permettra de donner courage aux Prêtres » rajoute-il. Il nous informe par la même occasion que le Burkina Faso compte plus de 1300 Prêtres.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *