Black So Man Days : L’artiste Adji revient sur l’accident de son compagnon Black

Cela fait 15 ans jours pour jours que l’artiste a perdu la vie suite à un accident qui l’a d’abord paralysé puis lui couter la vie. 15 ans après sa disparition, des artistes Burkinabè et Ivoiriens d’un commun accord ont décidé de lui rendre un hommage mérité ; cela à travers deux grands concerts qu’ils organisent les 12 et 13 mai 2017 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso. Avant cet événement qui rassemblera une vingtaine d’artistes Burkinabè et ivoiriens, nous avons rencontré l’ex compagnon de Black So Man, présidente du comité d’organisation qui revient sur les causes d’accident et l’organisation des deux concerts lives.

DSC00023

Les artistes en répétitions

Qui est Adji ?

Adji : « Je suis Adjaratou Sanou connue sous le nom Adji. Je suis artiste musicienne depuis 2000 et j’ai à mon actif cinq (5) albums et un maxi ».

Qui était Black So Man?
Adji : “Black So Man était un artiste musicien. Je suis son ex-compagnon, celui qui ma pousser à aller loin dans la musique. Je suis aujourd’hui l’un des personnes qui fait perdurer la mémoire son mémoire tant que je peux et avec mes collègues qui m’entoure ».

Vous comptez organiser les 15 et 16 mai prochain un grand événement en mémoire de l’artiste Black So Man. De Quoi s’agit-il exactement ?

Adji : « Il s’agit de deux jours dédiés à Black So Man dénommé « Black So Man Days ». C’est deux jours de concert live à Bobo Dioulasso et à Ouagadougou, une journée de solidarité qui sera consacré à une remise de don à la pédiatrie Charles De Gaules et aux enfants malades du centre hospitalier Sourou Sanou de Bobo. Un match de gala qui opposera les artistes à l’équipe du fils de Black So Man et un jeu de pétanque qui opposera le personnel du BBDA aux artistes Depuis 10 ans, on essaye d’organiser une journée d’hommage à l’artiste à travers des prestations et des concerts live mais cette année l’organisation est particulière en se sens qu’elle réunira plusieurs d’artistes Burkinabè et d’ailleurs ».

Qu’est-ce que le public peut-il s’attendre, à un retour de Blacky ?

Adji : « Oui si on peut le dire ainsi. Ce jour-là, Black So Man sera parmi nous seulement qu’on ne pourra pas l’entendre et le voir physiquement. Les deux concerts seront exclusivement en live et chaque artiste ou groupe d’artiste interprétera une des chansons de l’artiste en live. Il faut noter que la surprise de l’événement sera l’arrivée de l’artiste ivoirien Fadal Dey qui a interprété un des chansons de l’artiste qu’il va présenter. Donc le public n’aura qu’à repartir avec un grand souvenir de cet artiste qui à porter haut les couleurs de la patrie de part sa voix que son talent ».

Nous ne pouvons pas passer sous silence les causes de l’accident de l’artiste Black So Man qui a beaucoup défrayé la chronique. Vous qui étiez plus proche de lui, pouvez-vous revenir sur l’accident ?

Adji : « C’est vrai, sur l’accident de Black So Man, beaucoup de choses à été dit, plusieurs hypothèses ont été formulées. On ne peut pas empêcher les gens de dire ce qu’ils veulent, mais moi qui était avec Black So Man ce jour-là, dans la même voiture, avec mon fils, une sœur, ma maman et le chauffeur qui était un ami d’enfance de Blacky. On causait bien dans la voiture et tout allait bien. Entre temps, le bébé qui était entre les mains de Blacky pleurait et je l’ais pris pour l’allaiter et c’est en ce moment même que j’ai constaté que la voiture partait à vive allure comme un avion qui partait pour décoller et quant on a eu le premier choc, je ne savais plus où j’étais. C’est après que j’entendais dire ma maman de me laisser, que je suis asthmatique. Je me rappel encore du premier mot que j’ai que j’ai prononcé, c’était où est Black ? L’accident s’est passé à côté du conseil de l’entente et ce sont les agents qui étaient de garde même qui nous a aidés en appelant les sapeurs pompiers qui n’arrivaient pas vite. Ils ont dû prendre le mur de la radio nationale pour rentrer à la radio et faire passer le communiqué pour que les sapeurs puissent venir vite. Avant même qu’ils n’arrivent, les agents qui étaient de garde ont pu faire sortir Black de la voiture mais il était blessé. C’est ce qui s’est passé. En ce qui concerne son décès, je ne suis pas mieux placé pour expliquer parce que je n’ais pas toutes les informations nécessaire étant donné que j’étais encore très jeune, j’ai préféré ne pas rentrer dans le vif du sujet parce que je n’allais pas pouvoir supporter ».

Qu’est-ce que vous retenez de votre compagnon ?

Adji : « Je retiens de Black plusieurs choses. Déjà avec son fils qui grandi à mes côté forcement je retiens que y a le fils de quelqu’un qui vit à mes côtés et lui-même est à l’au-delà, l’ayant côtoyer en si peu de temps également j’ai trouvé qu’il était l’homme au grand cœur qui incite toujours au don de soi pour autrui, c’était un grand artiste et mérite de ce pays qui a aussi révolutionné la musique Burkinabè en 1996-1997 et qui a composé des chansons qui traverse les temps. A l’exemple de j’étais au procès, le système de vampire, tout le monde et personne, on trouve que l’artiste véhicule des messages qui sont toujours d’actualité ».

Quels sont les artistes qui seront en prestation ?

Adji : « Les artistes sont nombreux et les artistes continuent de venir. On peut citer sans être exhaustive Fadal Dey, Vitalo, Dicko Fils, ZMO, Iklass, Iron Bender, Rebeka, Shadel, Daisy Franck, des humoristes… »

Votre mot de fin

Adji : « C’est de remercier tous ceux qui ont œuvré à l’organisation de cet événement, à tous nos partenaires, les journalistes, au peuple Burkinabè. Nous profitons informer le public que le concert se passera en direct sur une scène locale ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *