Situation Nationale : La coalition Nationale des Organisations de la Société Civile interpelle le président du Faso

DSC00015L’actualité dans ces derniers temps est marquée par des événements parmi lesquels, le jugement des membres de l’anciens gouvernement Luc Adolphe Thiao, l’arrestation de l’opérateur économique Inoussa Kanazoé, le meeting du CFOP, les sorties de CODER… La coalition Nationale des Organisations de la Société Civile (CNOSC) au cours d’une conférence de presse qu’il a animé le mardi, 9 mai dernier à Ouagadougou revient sur ses événements.
« Jugement des membres du dernier gouvernement de l’ancien président Blaise Compaoré, dossier Inoussa Kanazoé, affaire SIAO, dossiers de crimes économique… ». La coalition Nationale des Organisations de la Société Civile (CNOSC) au cours de sa conférence de presse refait surface sur ses événements marquants d’actualité où il apporte son analyse.

Comment comprendre qu’il existe une institution en charge de contrôle de l’Etat et c’est à travers des organes de presse que sont révéler certains dossiers ? C’est la question que se pose cette coalition qui selon son président regroupe une trentaine organisations de société civile et d’associations.

DSC00016

Les journaliste à la conférence de presse

Sur la question du SIAO, on se rappelle encore du cas de détournement de 200 millions révélé par le confrère d’un journal. La coalition tout en saluant l’effort du journaliste qui a mené l’enquête ; « Nous profitons pour encourager ces vaillants journalistes d’investigations de continuer leur travail et sans tomber dans le filet de la corruption qui a repris du chemin aux gallots depuis un certain moment ».

DSC00021

Le président de CN-OSC, Steve Zampaligré

Elle invite l’autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) de porter à la connaissance du public certaines informations utiles. « Nous demandons donc à l’ASCE de communiquer pour nous situer sur ces questions. Et au gouvernement de prendre ses responsabilités au grand bonheur du peuple » Dixit Steve Zampaligré dans sa déclaration.

S’agissant de l’affaire Inoussa Kanazoé, PDG de KANIS COMMODITIES, la coalition, souhaite qu’une vérité soit dite au sujet de l’arrestation de l’homme d’affaire et invite le procureur du Faso à mettre tout en œuvre pour que la lumières soit faite dans un bref délais pour permettre le fonctionnement normal des activités des entreprises du PDG KANIS. « Nous interpellons madame le procureur du Faso, de tout mettre en œuvre pour que l’arrestation su sieur Inoussa Kanazoé ne soit pas une chasse aux sorcières, ni un frein dans le fonctionnement de son entreprise qui emploie des milliers de personnes », dit-il.

En ce qui concerne l’ouverture des dossiers et le jugement du gouvernement Luc Adolph Thiao, Steve Zampaligré et ses amis de la coalition salut le courage du gouvernement et souhaite que ce jugement soit impartial pour tous, qui la vérité soit dite et que les coupables soient punis à la hauteur de leur forfait. La coalition à également fait cas du problème qui se vit au haut conseil pour la réconciliation nationale, HCRON, la lenteur dans l’exécution du programme PNDES et des dossiers de crime économique. A ses sujets, la coalition invite le président du Faso à travailler davantage afin qu’ils trouvent un dénouement favorable pour le bonheur de tous les Burkinabè.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *