Accueil A LA UNE Burkina Faso : L’urée et le NPKSB vendus à 17 290 FCFA...

Burkina Faso : L’urée et le NPKSB vendus à 17 290 FCFA le sac de 50 kg

889
0

Les sacs de 50 kg d’engrais urée et NPKSB vendus autour de 27 000F l’année dernière sont cédés à 17 290 FCFA au prix comptant contre 18 500 FCFA à crédit, au titre de la campagne cotonnière 2024/2025 a annoncé mardi 18 juin 2024, le Secrétaire exécutif de l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), Sinou Idrissa.

une réduction de l’engrais qui permettra d’avoir une bonne production

«Les prix des engrais NPKSB et l’urée sont à 17 290 FCFA le sac de 50 kg au comptant», a indiqué le Secrétaire exécutif de l’AICB, Sinou Idrissa, soit une différence de 1210 FCFA comparée aux prix à crédit. Le gouvernement et ses partenaires du monde agricole ont décidé de baisser de manière notable les prix de cession des intrants dédiés à la culture du coton conventionnel.

Cette baisse, rendue publique par l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina, le 12 juin dernier, concerne l’engrais composé NPKSB, cédé à crédit au prix de 18 500 FCFA le sac de 50 kg, au lieu de 25 000 FCFA en 2023, et l’engrais azoté, l’urée, cédé aussi à crédit au prix de 18 500F le sac de 50kg, au lieu de 27 000 FCFA.

Comparativement à la campagne écoulée, les prix de cession à crédit des engrais révisés ont baissé de 34% pour le NPKSB et 42% pour l’Urée. Selon elle, ces prix ont été obtenus grâce à l’intervention du chef de l’Etat qui a instruit les sociétés cotonnières de rendre le prix des intrants beaucoup plus accessibles aux producteurs de coton.

Ce niveau de prix subventionnés pour les producteurs de coton induit une subvention additionnelle d’environ 27 milliards de FCA que les sociétés cotonnières devront supporter.

 L’Etat a accordé au titre cette campagne cotonnière 2024/2025, une subvention 10, 979 milliards de FCFA à la filière coton pour «l’aider à juguler un tant soit peu, la problématique de l’accessibilité des prix de cession des intrants agricoles aux producteurs de coton».

L’AICB quant à elle avait également apporté une contribution à hauteur de 1,456 milliards de FCFA, soit un montant total de subvention de 12,435 milliards de F CFA.

Agence d’information du Burkina (AIB)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here