CFOP: l’opposition exige la démission et l’arrestation du maire Armand Beouindé

L’opposition burkinabè a exigé, ce mardi 16 juin 2020, la «démission immédiate» et «l’arrestation» du maire central de Ouagadougou, Armand Pierre Beouindé, «soupçonné d’avoir été trempé dans (une) sombre affaire de corruption» pour laquelle un magistrat et un de ses présumés complices ont été mis aux arrêts.
Armand Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou

A la suite d’une révélation, dans la presse, d’un soupçon de corruption mettant en cause des magistrats qui auraient demandé au maire Beouindé, la somme de 70 millions de francs CFA pour étouffer l’affaire de bail-location et de vente aux enchères de voitures, l’opposition dit encourager la justice à ordonner l’arrestation et le déferrement du bourgmestre.

Dans cette affaire de corruption, un magistrat et un de ses présumés complices ont été écroués. Et l’opposition dit encourager les « juges patriotes et intègres » à poursuivre l’opération «mains propres».

«L’opposition politique félicite (les) juges patriotes et intègres qui, malgré les pressions diverses exercées par le pouvoir en place, refusent de se laisser intimider et d’enterrer cette affaire qui relève à la limite du terrorisme économique», ont affirmé les conférenciers Adama Séré, du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF) et Amadou Diemdioda Dicko, de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *