Accueil ACTUALITÉ Éducation : L’appropriation des curricula des cours préparatoires au coeur des conférences...

Éducation : L’appropriation des curricula des cours préparatoires au coeur des conférences pédagogiques session 2022

142
0

Ce mardi 27 septembre 2022 dans les 13 régions du Burkina Faso, se sont ouvertes les conférences pédagogiques des personnels de l’éducation qui vont s’étaler jusqu’à la deuxième décade du mois d’octobre. Le Ministre de l’éducation nationale a donné le top de départ de ces activités de formation continue à Loumbila, dans le Plateau Central.

« La rentrée scolaire 2022-2023, va marquer l’introduction progressive de nouvelles matières dont la généralisation de l’enseignement se fera de façon progressive à partir du CE1 et ce dès l’année scolaire 2023-2024… La présente conférence pédagogique est le lieu d’appropriation des enseignements des nouveaux contenus ». Ce sont les mots du Ministre de l’éducation nationale à tous les encadreurs qui participent aux conférences pédagogiques dans toutes les régions du Burkina Faso, depuis la salle de conférence de l’institut de Formation des personnels de l’Education de Loumbila.

Là étaient réunis les inspecteurs de l’éducation de la petite enfance. Ces derniers, qui en plus des nouveaux curricula, doivent apprendre à se familiariser avec les nouveaux cahiers, les guides et les outils d’évaluation des acquisitions des apprenants, en rapport avec les contenus de l’Approche pédagogique intégratrice (API) nouvellement conçus.

Le Ministre BILGO s’est adressé également aux inspecteurs du primaire du Plateau Central et du Centre, respectivement réunie à Loumbila et à la direction de la recherche, de l’éducation non formelle (DRENF). Il leur a réitéré l’enjeu de la réforme curriculaire engagée depuis 2013 conformément à la vision déclinée dans la loi n°013-2007/AN du 30 juillet 2007 portant loi d’orientation de l’éducation.

« Nous attendons de la réforme des curricula une amélioration des apprentissages et les changements du curriculum officiel. Tout cela va entrainer des modifications significatives des pratiques pédagogiques de classe », a-t-il soutenu.

Les conférences pédagogiques vont s’étaler sur trois jours. Deux autres sessions sont programmées pour les 11, 12 et 13 octobre 2022 pour les Inspecteurs de l’Education Primaire et Non formelle (Ex IEPD et CPI), et les 18, 19 et 20 octobre 2022 pour les ex Instituteurs principaux.

DCRP/MENAPLN.

Previous articleDifférend entre Bamako et Niamey : Le transit des produits pétroliers suspendu 
Next articleBurkina : L’armée mène une contre-offensive à Gaskindé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here