Accueil A LA UNE Le Chef de l’Etat aux Forces vives de la région de l’Est...

Le Chef de l’Etat aux Forces vives de la région de l’Est : « Restez engagés, restez mobilisés »

418
0

(Fada, 27 mai 2023). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim TRAORE a échangé ce samedi en fin de matinée, avec les Forces vives de la région de l’Est, dans le cadre du combat engagé contre le terrorisme et pour le développement endogène de notre pays.

Selon le gouverneur de la région, le Colonel Hubert YAMEOGO, par sa présence, « le chef de l’Etat témoigne sa reconnaissance à notre région, à sa résilience ».
Face aux forces vives de la région de l’Est, le chef de l’Etat a décliné sa vision pour un Burkina Faso de paix et de sécurité et sa volonté de changer de paradigme pour mettre notre pays sur la voie du développement.
« Nous ne souhaitons pas continuer de faire ce qu’on a l’habitude de faire et qui ne produit pas », a déclaré le Président de la Transition avec l’ambition de pouvoir industrialiser notre pays pour amorcer le développement endogène du Burkina Faso.

La région de l’Est regorge de nombreuses potentialités en termes de ressources agricoles, avec notamment de la tomate dans la province de la Gnagna et du Sésame à Gayéri dans la province de la Komandjari. Et dans sa vision qu’il a partagée avec les Forces vives de la région, le Chef de l’Etat est revenu sur la nécessité de pouvoir transformer ces productions localement pour impulser le développement industriel de notre pays.
Pour ce faire, le Président de la Transition a annoncé le développement dans les meilleurs délais, des projets et programmes au profit de la région de l’Est et du Burkina. «Nous sommes confiants que nous n’avons pas forcément besoin de l’aide de quelqu’un parce que nous pouvons faire beaucoup de choses nous-mêmes », a soutenu le Capitaine Ibrahim TRAORE.

Face à l’hydre terroriste qui touche fortement la région de l’Est, le Président de la Transition a insisté sur la nécessité pour les fils et les filles de l’Est, de s’unir et d’être solidaires face à ce fléau qui menace leur région.
« Il est temps qu’on empêche l’ennemi de rentrer dans nos villages », a lancé le Chef de l’Etat. A cet effet, il a appelé les Forces vives à la résistance et à s’organiser « pour faire front contre le terrorisme ».
Aussi, a-t-il annoncé des actions en cours avec notamment la réorganisation des Forces armées nationales, l’acquisition des équipements au profit des FDS et des VDP dans la perspective d’amorcer un autre itinéraire dans le combat contre les groupes armées terroristes. « C’est lorsque notre itinéraire ne plait pas aux terroristes que nous savons que nous sommes sur le bon itinéraire », a rappelé le Président de la Transition.

Dans cette guerre déjà engagée, le Président Ibrahim TRAORE a invité les populations à se remobiliser autour des FDS et des VDP pour vaincre les terroristes, car « ils ne peuvent pas vaincre ce peuple (…) on ne négocie pas et on ne négociera pas ».
Tout en saluant les efforts engagés par la Transition dirigée par le Président Ibrahim TRAORE dans la dynamique de la reconquête du territoire et du retour de la paix dans notre pays, les Forces vives de la région de l’Est ont décliné au chef de l’Etat quelques préoccupations. Elles sont essentiellement liées à la situation sécuritaire, au développement des infrastructures, à une meilleure prise en charge des personnes déplacées internes, à la santé, à l’éducation et à l’administration territoriale de la région.

Le Chef de l’Etat qui a pris bonne note des différentes préoccupations a souligné que celles qui sont les plus urgentes connaitront un dénouement dans les meilleurs délais.
Il a expliqué sa gratitude à la population de l’Est pour le soutien renouvelé, et a insisté sur la nécessité de cultiver la cohésion sociale et l’unité nationale face au terrorisme. « Restez engagés, restez mobilisés », a-t-il soutenu.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Previous articleLutte contre le terrorisme à l’Est : le Chef de l’État enjoint la hiérarchie militaire de maintenir le cap
Next articleSécurité dans la région de l’Est : le Capitaine Ibrahim TRAORE exhorte les forces combattantes à changer de paradigme

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here