La confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB) avec le soutien de « We Social Mouvement » (WSM) Belgique dans sa dynamique de riposte contre la pandémie à coronavirus au Burkina a organisé des sessions de formation au profit des structures syndicales affiliées à la CNTB. Les formations ont été suivi par une remise de matériel protection à tous les participants le mercredi 03 juin à Ouagadougou sous la présidence du secrétaire général de la CNTB  Augustin Blaise HIEN entouré du coordinateur national de programme CNTB/WSM Drissa SOARE et Marcel ZANTE membre permanent et point focal Covid-19/ CNTB Burkina.

Le 09 mars dernier, le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde, enregistrait ses premiers cas testés positifs au COVID-19. Cette pandémie à coronavirus a eu des effets néfastes sur tous les secteurs d’activités du formel comme de l’informel. Mais force est de constater que c’est le secteur informel qui a payé le plus lourd tribut de cette pandémie, au vu des mesures sociales prises.

Conscient de cette situation, des actions d’information et de sensibilisation sont nécessaires pour une connaissance vraie de cette maladie afin de mieux maîtriser les gestes barrières pour pouvoir venir à bout de cette pandémie. C’est ainsi que la CNTB en partenariat avec WSM de Belgique, ont initié les  formations sur le COVID-19 au profit de son personnel technique et des responsables de ses structures affiliées dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action 2020, spécifiquement le volet « Plan de riposte COVID-19 ».

 L’objectif visé est de permettre aux participants de mieux connaitre le COVID-19 afin de mener des actions de sensibilisation auprès des bénéficiaires. Suite à cela une remise de matériels de protection a été faite  à tous les  participants et aux structures syndicales affiliées à la CNTB. Le matériel est composé de lave-main, des gels hydroalcooliques, des cache- nez, du savon et d’autres matériels de protection qui a coûté la bagatelle de plus de 2 000 000 de FCFA aux deux structures.

Notons que la formation a regroupé plus de 33 participants dont 10 femmes et 10 jeunes . Ces participants sont désormais capables de mieux expliquer comment la maladie se manifeste et comment se prévenir pour éviter la propagation du COVID 19 en milieu de travail au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *