Accueil ACTUALITÉ Rejets de visas Schengen : les demandeurs africains ont perdu 36,92 milliards...

Rejets de visas Schengen : les demandeurs africains ont perdu 36,92 milliards de F CFA en 2023

1848
0

L’Afrique et l’Asie ont dépensé 90% du coût global des refus de demandes de visas Schengen en 2023. Des coûts qui augmenteront de 12,5% avec le passage le 11 juin des frais de demande de 80 euros à 90 euros.

704 000 demandes de visa Schengen provenant de ressortissants d’Afrique ont été rejetées en 2023, selon les statistiques de la plateforme officielle SchengenVisainfo. Cela représente près de 36,92 milliards de F FCA (56,3 millions d’euros) de dépenses effectuées en pure perte par les Africains en faveur de l’Union européenne. Les frais de demande, qui sont actuellement de 80 Euros par dossier, ne sont en effet pas remboursables.

Cette somme représente également 43% des dépenses mondiales en demandes de visa. Les Algériens ont été les plus touchés, avec des dépenses dépassant les 8,53 milliards de F CFA (13 millions d’euros), alors que le coût de la demande représente plus du tiers du salaire moyen en Algérie. Les Marocains suivent avec près de 7,15 milliards de F CFA (10,9 millions d’euros) gaspillés, tandis que les Égyptiens, les Nigérians et les Tunisiens ont également subi de lourdes pertes financières.

Le cas des Sénégalais est particulièrement révélateur, avec un taux de refus approchant les 70%, ce qui a conduit à une perte collective de 1,38 milliards de F CFA (2,11 millions d’euros). Pour d’autres pays africains tels que le Congo-Brazzaville, la Guinée, le Mali et la Guinée-Bissau, le taux de refus dépasse même ce pourcentage.

Les démarches pour obtenir un visa Schengen sont devenues encore plus onéreuses depuis le 11 juin, avec une augmentation des frais de demande de 10 euros, portant le coût total à 90 euros.
Cette hausse des tarifs survient alors que les frais ne sont pas remboursés en cas de refus, un fardeau financier particulièrement lourd pour les demandeurs africains.

De manière globale, les rejets de demandes de visas Schengen ont rapporté 85,26 milliards de F CFA (130 millions d’euros) aux services d’immigration européens en 2023, selon de récentes statistiques de l’EU Observer, contre 68,86 milliards de F CFA (105 millions d’euros) en 2022. Ces frais proviennent à environ 90% des continents africain et asiatique. L’Afrique en est conséquemment impactée selon les observateurs, vu le niveau encore bas de la moyenne des revenus des populations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here