Accueil A LA UNE Sympathisants et défenseurs de LT-Col Zoungrana: Me Kéré provoque le courroux des...

Sympathisants et défenseurs de LT-Col Zoungrana: Me Kéré provoque le courroux des journalistes en traitant une question d’«inutile»

73
0

Un avocat du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, Me Paul Kéré a provoqué la colère des journalistes en traitant d’«inutile», une question d’un des leurs, au cours d’une conférence de presse tenue mercredi à Ouagadougou par les sympathisants de cet officier de l’armée burkinabè détenu en prison depuis 10 mois.

C’est dans une salle exiguë du Centre national de presse Norbert Zongo qui a refusé du monde, qu’a lieu cette conférence de presse. Après la déclaration liminaire des organisateurs dont faisait partie Me Kéré, place a été donnée aux journalistes de poser des questions d’éclaircissement.

Un journaliste de la télévision nationale (RTB) qui était au milieu de la foule des hommes des médias a demandé le lien qui existe entre les organisateurs de la conférence de presse et le Conseil du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana.

Avant même que le journaliste ne termine sa question, Me Kéré a piqué une grosse colère et a demandé au journaliste de se faire voir physiquement et de présenter son média avant qu’il ne puisse répondre.

Après avoir présenté son média, le journaliste a fait savoir à Me Kéré que l’exiguïté de la salle ne lui permettait pas de se présenter physiquement.

« Votre question est déjà inutile. Je ne répondrai pas à cette question », a rétorqué, sous un ton loin des plus amicaux, le défenseur du lieutenant-colonel Zoungrana.

Cette réponse inattendue de Me Kéré a offusqué tous les journalistes dans la salle.

Quant au journaliste en question, il a demandé à son cadreur de décrocher la camera pour quitter les lieux « si ma question est inutile ».

L’instinct de solidarité du corps a poussé les autres journalistes à quitter la salle. Les tentatives pour ramener les femmes et hommes de médias dans la salle ont été vaines.

La conférence de presse avait été organisée par le Mouvement pour la réconciliation et la paix au Burkina Faso pour dénoncer « une détention abusive » du lieutenant-colonel Zoungrana, en prison depuis dix mois.

Source : Agence d’information du Burkina

Previous articleMédias : La 25e édition du Prix des Galian reportée à une date ultérieure
Next articleBurkina: Le président Ibrahim Traoré prêtera serment ce vendredi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here