Accueil A LA UNE Campagne de déstabilisation du régime : Le président du Faso, Ibrahim Traoré...

Campagne de déstabilisation du régime : Le président du Faso, Ibrahim Traoré se réjoui d’avoir « noyé » des activistes dans leurs mensonges

700
0

Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré lors de sa visite à la RTB, s’est réjoui , d’avoir « noyé » des activistes dans leurs tissus de mensonges qui, par des campagnes de “fake news” sur les réseaux sociaux, afin de pouvoir déstabiliser le régime, faisaient comprendre à l’opinion que le chef de l’Etat avait été emporté par une mutinerie.

« Ils ont dit que le pouvoir est vacant. Nous voulions les laisser continuer jusqu’à ce qu’ils se noient eux-mêmes. Je pense qu’ils se sont bien noyés maintenant et toute l’Afrique a compris que ce sont des apatrides, des ennemis de la Nation», a déclaré jeudi, le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, lors d’une visite de réconfort à la télévision nationale.

Depuis un incident de tir le 12 juin 2024 entre la présidence et la télévision nationale, des activistes ont mené pendant plusieurs jours, une campagne sur les réseaux sociaux, assurant que le chef de l’Etat avait fui une mutinerie et devrait être bientôt remplacé, faute de consensus avec les mutins.

« Nous, on ne fuit pas. On ne recule pas, on n’abandonne pas. Ils ont raconté ce qu’ils veulent. Tout le monde a compris que ce sont les ennemis de la Nation », a-t-il-assuré.

Selon le président Traoré, l’incident de tir qui a fait quelques blessés et des dégâts, est parti d’une erreur de manipulation d’une arme pendant la relève de soldats.

Au sujet de la grogne dans les rangs de l’armée, le président Traoré est formel : «le mouvement d’humeur c’est faux» avant d’expliquer que l’Etat-major ne voulait pas communiquer à ce sujet.

Selon Ibrahim Traoré, ce sont les soldats eux-mêmes qui ont demandé à la hiérarchie de communiquer pour leur permettre de travailler sereinement parce que leurs parents les appelaient beaucoup.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here