Accueil A LA UNE Crise à la LONAB : La Fédération Syndicale exige le départ du...

Crise à la LONAB : La Fédération Syndicale exige le départ du DG Zarani pour mauvaise gestion

259
0
Face à la presse ce mercredi 05 mai 2024 à Ouagadougou, la Fédération Syndicale des Banques, Assurances et Établissements Financiers, du Commerce et de l’Industrie (FESBACI) a exigé le départ du directeur général Ibrahim Ben Harouna Zarani pour mauvaise gestion de la société d’Etat.
Le présidium à la conférence de presse
Selon le délégué général de la FESBACI section de la LONAB, Roland Ouédraogo, le lundi 27 Mai 2024, le personnel, accompagné des représentants de la force de vente a tenu à rencontrer le DG. Il a manifesté un refus de rencontrer le personnel avec un ton méprisant à l’endroit de la force de vente.
Les journalistes présents durant la conférence de presse

Pour Roland Ouédraogo, selon l’article 36 alinéa 4 du Code de travail Loi 028 du 13 mai 2008 du Burkina Faso, l’employeur doit traiter le travailleur avec dignité et respect.

Suite à l’indifférence du Directeur général, une grogne du personnel se s’en suivit et deux éléments du service de renseignement (gendarmerie et police) sont venus à à l’information. Ils disent être dépêchés à notre niveau par leur hiérarchie afin de mieux cerner la problématique.
Au regard de la noblesse de leur action, et se fondant sur les propos du Président du Faso à dénoncer tous les abus de mauvaise gestion de la chose publique afin que des mesures préventives soient prises.
Malheureusement, ils assistent à une série de menaces et intimidations sur les réseaux sociaux émanant d’individus mal intentionnés et bien identifiés.
Tentant d’étouffer la vérité du personnel par tous les moyens, ils apprennent à travers les déclarations d’individus mal intentionnés que les travailleurs manifestent, parce que le Directeur Général a décidé de céder des clubs PMU aux femmes des FDS tombés et que les travailleurs ne seraient pas d’accord.
Ces propos sont montés de toutes pièces pour jeter le personnel à la vindicte populaire, précise le délégué du personnel.
Le délégué général de la FESBACI section de la LONAB Roland Ouédraogo,
Il poursuit en indiquant qu’en guise de sanction arbitraire, ils ont appris le lundi 03 juin 2024, la décision du DG d’affecter sans base légale des cadres de son staff ainsi que le Secrétaire Général Adjoint de la Fédération Syndicale des Banques Assurances, du Commerce et Industries (FESBACI), gestionnaire comptable de formation à Gaoua en qualité d’agent commercial, alors l’article 282 du code de travail Loi 028 stipule que « Les membres chargés de l’administration ou de la direction d’un syndicat bénéficient de la protection accordée aux délégués du personnel contre les licenciements et les mutations arbitraires ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here