Accueil ACTUALITÉ Droits des personnes handicapées : Un atelier pour son effectivité au Burkina...

Droits des personnes handicapées : Un atelier pour son effectivité au Burkina Faso

122
0

Le Conseil national Multisectoriel pour la protection et la promotion des Droits des personnes Handicapées (COMUD/Handicap) et le ministère de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation du genre et de la famille, ont organisé un atelier pour diffuser les résultats de l’étude sur l’employabilité des personnes handicapées et d’autres documents juridiques sur la protection et la promotion des droits des personnes handicapées. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée ce mardi 13 décembre 2022 à Ouagadougou.

L’atelier sera meublé par cinq (05) communications axées sur l’employabilité et la promotion  de la protection des personnes handicapées au Burkina Faso. Il sera aussi question de faire le bilan de la campagne des dix (10) jours d’actions d’inclusions des personnes handicapées, lancé par le ministère de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation du genre et de la famille, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées le 03 décembre dernier.

Ouoba Palamanga, le représentant du ministre a indiqué que l’accès des personnes handicapées à l’éducation, à la formation professionnelle et à l’emploi demeure un défi malgré la place importante qu’ils occupent dans les interventions du gouvernement Burkinabè. A l’issu de cet atelier, les documents doivent non seulement servir de cadre d’orientation à tous les acteurs du domaine du handicap, mais aussi, permettre de contribuer à la création des conditions d’une meilleure coordination en vue d’assurer l’efficacité des actions entreprises au Burkina en faveur des personnes handicapées.

Selon le Secrétaire permanent du SP/COMUD/Handicap Kounkorgo Lassimane, la loi 012 prévoit 10% au niveau du recrutement de la fonction publique et 5% de postes au privé pour les personnes handicapées. Cet atelier va leurs permettre de savoir ce qui est fait exactement, « l’étude nous révèle qu’il y’a eu des efforts qui sont fournis par le gouvernement à travers les concours de la fonction publique mais le quota de 10% n’est pas encore atteint, des efforts doivent être faits pour pouvoir atteindre ces résultats », souhaite-t-il.

Une vue des participants

L’atelier va leurs permettre de partager avec l’ensemble des acteurs cette étude et voir dans quelle mesure l’employabilité et la protection des droits des personnes handicapées soient effective au Burkina Faso.

Previous articleNouvelles du front : Le président de l’ALT encourage les éléments du détachement mixte et les VDP de Arbinda
Next articleOuagadougou : Un réseau de présumés cyber escrocs mis aux arrêts par la Police Nationale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here