Accueil A LA UNE FIFA Qatar 2022: le Maroc premier pays africain en demi-finale d’un Mondial

FIFA Qatar 2022: le Maroc premier pays africain en demi-finale d’un Mondial

119
0

Les Lions de l’Atlas poursuivent leur épopée mondialistique. La sélection nationale marocaine s’est qualifiée pour les demi-finales du Mondial Qatar 2022, en battant ce samedi 10 décembre au stade Al Thumama, la formation portugaise (1-0).

Le Maroc est en demi-finale de la Coupe du monde au Qatar, une première pour un pays africain après les quarts du Cameroun (1990), du Sénégal (2002) et du Ghana (2010). Quatre jours après leur exploit face à l’Espagne en 8es (0-0, 3 tirs au but à 0), les Lions de l’Atlas ont encore déjoué les pronostics en faisant chuter le Portugal (1-0), qui avait corrigé la Suisse au tour précédent (6-1).

Le héros de la soirée se nomme Youssef En-Nesyri, attaquant du FC Séville qui a marqué l’unique but du match d’une tête smashée à la 42e minute. Les hommes de Fernando Santos ont tout fait pour égaliser (73% de possession), avec notamment l’entrée en jeu de Cristiano Ronaldo (51e), encore remplaçant au coup d’envoi. Mais rien n’y a fait : le Maroc entre dans l’histoire.

Les joueurs de Walid Regragui retrouveront en demi-finale le vainqueur du dernier quart, celui de l’équipe de France face à l’Angleterre, samedi 10 décembre (20h). Un affrontement entre les Bleus et les Marocains, mercredi 14 décembre (20h) aurait forcément un caractère très particulier. La première demie, mardi 13 décembre (20h), opposera l’Argentine à la Croatie.

Ronaldo en larmes
Conscient de la discipline défensive des Marocains, le Portugal avait commencé en tentant de presser haut pour récupérer rapidement le ballon et de redescendre ensuite pour essayer de faire sortir son adversaire avant de le piquer par la précision du jeu long de Fernandes. Un plan qui aurait pu rapidement fonctionner si Felix avait été plus tranchant (5e).

Mais Bounou, qui est ensuite monté en régime (74e, 83e) au plus fort de la poussée portugaise en seconde période, a martyrisé son vis-à-vis. Dans la nasse, Fernando Santos n’a eu d’autre choix que de faire rapidement entrer (51e) Ronaldo, alors que Ramos, auteur d’un triplé contre la Suisse, a cette fois été transparent.

Previous articleMusique gospel : Le chantre Ives présente son premier album intitulé « Privilège »
Next articleMessage du Président du Faso à l’occasion du 11 décembre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here