Accueil ACTUALITÉ Journée internationale de la Sage-femme 2022 : la continuité de soins en...

Journée internationale de la Sage-femme 2022 : la continuité de soins en santé sexuelle et reproductive en ligne de mire

A l’occasion de la journée internationale de la Sage-femme qui est célébré le 05 mai de chaque année, Aconews.net a rencontré le lundi 09 mai 2022 à Ouagadougou, Mme Kaboré Inès Mano, Sage-femme et secrétaire générale du syndicat des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB).
Mme Inès Kaboré Mano Secrétaire Générale du SYSFMAB
Quel a été le thème de la journée internationale des Sages-femmes de cette année ?
La journée internationale de la Sage-femme qui est célébré chaque 05 mai de l’année a été célébré cette année sous le thème « Cent ans de progrès ! ». Qui rappelle en fait la création il y’a un siècle de la confédération internationale des Sages-femmes (ICM). Il existe actuellement 143 associations de Sages-femmes dans cette confédération.
Au Burkina Faso nous avons adapté le thème à notre actualité, à savoir  « le rôle de la Sage-femme dans la continuité de soins en santé sexuelle et reproductive dans le contexte de la pandémie du COVID-19 ».
Comment vivez vous le métier de Sage-femme au Burkina Faso ?
Le métier de Sage-femme est un métier noble. Il est aussi passionnant que compliqué. On aborde le métier avec passion et amour. Mais une fois sage-femme, on est confronté à des difficultés qui ne nous mettent pas toujours à l’aise.  Mais c’est un engagement personnel que nous vivons et nous essayons de faire de notre mieux pour le bien-être de la mère et de l’enfant.
Par rapport à l’actualité, des Sages-femmes sont en procès au Sénégal suite à une femme décédée pour non-assistance. Quelle appréciation faite vous de cette affaire ?
Le métier de Sage-femme est noble, passionnant mais aussi emprunt d’embuche et de difficultés.  Il arrive souvent que dans l’exercice de notre métier, nous soyons confrontés à des moments très difficiles en lien avec la vie de nos patientes et des enfants qu’elles portent.  Souvent, on est  confronté à la justice, pas parce que forcement nous avons mal fait notre travail; mais simplement parce que des accidents ou des incidents peuvent arriver comme dans tout autre métier.  Ce n’est  pas seulement dans le métier de Sage -femme qu’il y’a des personnes en procès. On peut avoir des difficultés, des situations où la justice intervient mais cela ne remet pas en cause le professionnalisme des Sages-femmes. Il faut se demander dans quel contexte et avec quels moyens techniques et logistiques les sages-femmes accomplissent des prouesses exceptionnelles pour assurer une bonne maternité aux femmes dans les centres de santé aussi bien en milieu urbain que dans les zones rurales.
Previous articleFasico 2022 : l’EFO barre la route du titre à l’ASFA-Y !
Next articlePerkoa : les sauveteurs non loin de la chambre de refuge

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here