Accueil ACTUALITÉ Kigali : Les Syndicalistes et journalistes africains renforcent leurs capacités en matière...

Kigali : Les Syndicalistes et journalistes africains renforcent leurs capacités en matière de migration de la main d’œuvre

186
0

Dans le cadre des événements marquant la célébration de la Journée internationale des migrants (JIM) 2022, la CSI-Afrique, en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT),  a organisé du 19 au 21 décembre 2022 à Kigali au Rwanda un atelier de haut niveau pour présenter les contributions positives des travailleurs migrants africains à l’économie mondiale.

Cet atelier qui réunit pour la première fois 48 activistes des syndicats africains et des journalistes de plusieurs pays avait pour objectif de combler le déficit d’information sur la contribution des travailleurs migrants au développement économique et social des pays d’origine et de destination.

Au cours de l’atelier, les syndicats ont fait part de leurs inquiétudes quant au fait que la couverture de la dynamique de la migration de main-d’œuvre a tendance à se concentrer sur les défis que représente la migration, et qu’une attention insuffisante est accordée à la manière dont les travailleurs migrants contribuent au développement.

Selon le secrétaire général adjoint de la CSI-Afrique Joel Odigie Akhator ,  la compréhension de ces impacts positifs est importante si les sociétés veulent débattre utilement du rôle de la migration, afin de maximiser ses avantages tout en améliorant les comportements sociaux autour des migrants.

Trois experts de l’Organisation internationale du travail (OIT), ont traité des thèmes pertinents sur les Initiatives de l’OIT en matière de migration de main-d’œuvre en Afrique, sur la gestion axée sur les résultats notamment la chaîne de résultats, la théorie du changement et le suivi évaluation dans la gestion des projets et programmes sur les migrations de main d’œuvre en Afrique.

Madame Coumba Diop, experte de l’OIT sur les Migrations, a expliqué que la stratégie de l’OIT en matière de migration de main-d’œuvre en Afrique a pour objectif en autre de régir efficacement la migration de la main-d’œuvre, protéger les travailleurs migrants et renforcer les avantages de la migration de la main-d’œuvre en termes de développement.  Elle a exprimé la satisfaction de l’OIT de pouvoir renforcer la capacité des représentants des organisations syndicales qui constituent un des trois piliers de l’OIT.

Chaque syndicat représenté ainsi que l’ensemble des médias doivent faire un large écho des connaissances acquises dans leur pays et mettre en œuvre ces connaissances pour une promotion efficiente de la migration de main-d’œuvre à travers des voies sûres, ordonnées et régulières.

“La promotion des politiques qui maximisent la contribution de la migration au développement devrait être une composante essentielle d’une politique globale pour faire face au contexte mondial de la migration”, a fait observer les experts de l’OIT à l’issue des travaux de l’atelier.

Previous articleDori : De nouveau du jus à la pompe
Next articleBurkina Faso : Les femmes leaders musulmanes solidaires des FDS, VDP et PDI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here