Accueil ACTUALITÉ Suspension de l’orpaillage artisanal au Burkina : Le SYNEMAB s’oppose 

Suspension de l’orpaillage artisanal au Burkina : Le SYNEMAB s’oppose 

255
0

Pour contrer la décision du gouvernement en communication orale lors du conseil des ministres du mercredi 27 avril 2022, faisant cas d’une éventuelle suspension temporaire des activités d’orpaillage artisanal au Burkina Faso, le Syndicat National des Exploitants Miniers Artisanaux du Burkina (SYNEMAB) a organisé un meeting de dénonciation ce lundi 23 mai 2022 à Ouagadougou.

C’est dans une bourse de travail pleine d’orpailleurs et sous une pluie inlassable que s’est tenu ce meeting de protestation contre la communication orale du gouvernement, faisant cas, d’une probable fermeture temporaire des sites d’orpaillages artisanaux.

« Nous rejetons cette proposition car plus de 5 million de personnes vivent et bénéficient de cette activité au Burkina (y compris les déplacés internes et les commerçants). C’est pour cela que nous avons initié ce meeting afin de prendre notre responsabilité pour la suite. Nous avons entamé des concertations avec les autorités et des propositions alternatives sont faites afin de juguler, et le terrorisme et la défense de notre moyen de subsistance. », a laissé entendre, le président du SYNEMAB, El Hadj RABO.

Il poursuit en relatant qu’ils ont investi beaucoup d’argent ces dernières années pour moderniser leur méthode de travail avec des machines de dernière génération. Par conséquent si les activités de l’orpaillage artisanal s’arrêtent présentement au Burkina, beaucoup d’entre eux irons en prison pour défauts de paiement des créances et verront leurs maisons confisquées par les institutions financières.

Toutefois, le SYNEMAB se dit disposé pour le dialogue avec le gouvernement afin de trouver une solution négociée pour le développement de leur filière.

Notons que l’orpaillage artisanal offre au Burkina plus de 9 tonnes d’or soit plus de 10 milliards de F CFA par an.

Previous articleSituation sécuritaire au Burkina : l’ACLE invite les autorités à redoubler d’efforts
Next articleLutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest : Lettre ouverte à SEM Alassane Ouattara Président de la Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here