Accueil A LA UNE 14e congrès de l’Union chrétienne médicale et paramédicale

14e congrès de l’Union chrétienne médicale et paramédicale

88
0

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a patronné le jeudi 5 août 2021 à Ziniaré dans la région du Plateau central, la cérémonie d’ouverture du 14e congrès de l’Union chrétienne médicale et paramédicale. L’ancien premier ministre Tertius Zongo était de la partie.

Le thème principal de ce 14e congrès de l’Union chrétienne médicale et paramédicale (UCMP) est : « Le chrétien travaillant dans le monde de la santé face aux défis du siècle présent ». Comme sous-thème l’on note, l’insuffisance rénale et la formation de disciples. Ces différents thèmes seront développés du 4 au 8 août sous la houlette de l’UCMP dans les locaux du centre de retraite el CHADDAI de Ziniaré. Selon le représentant du comité d’organisation, Aguebina Ouédraogo, le thème les interpelle tous à une véritable introspection sur leurs agissements personnels face aux défis actuels tels que la COVID-19, l’insécurité, l’avortement sécurisé, etc. Le but ultime de l’UCMP est d’aider les soignants chrétiens à vivre leur foi dans le milieu de travail et là où le monde de la santé sera débarrassé des maux comme la corruption, le népotisme et autres qui gangrènent ce milieu de travail. « Nous voulons amener les soignants chrétiens à travailler, à l’image de jésus qui fut tenté en toute chose sans jamais commettre le moindre péché » a relevé Aguebina Ouédraogo. Pour lui, le chrétien doit agir pour transformer en profondeur le soignant et soigné. « A l’image du bon samaritain, chaque membre de l’UCMP/GBH doit se poser cette question devant chaque patient : que ferait Christ à ma place devant cette situation » a-t-il indiqué. A écouté le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, c’est en prenant part à ce congrès qu’il découvre l’immense richesse que représente cette organisation au sein du dispositif sanitaire national. « Je ne doute pas un seul instant que les 13 premières fois que vous vous êtes réunis en congrès, vous avez eu à travailler au renforcement de votre sens du devoir envers la personne en souffrance et surtout à donner le bon modèle de soignant à l’exemple du bon samaritain » a souligné Pr Charlemagne Ouédraogo. Selon le ministre, la population est très affectée par divers fléaux en matière de santé et a besoin d’un personnel engagé, consciencieux, respectueux de la déontologie et ayant le sens du devoir et du service bien fait. « Nous avons foi qu’un agent qui a la crainte de Dieu, ne rackette pas ses semblables, il est entièrement dévoué au service pour lequel il est lié à son employeur » a noté Pr Charlemagne Ouédraogo. Il a souhaité qu’ils soient comme le Christ qui ne partait pas en grève, dont la mission était d’aider la personne en souffrance et d’établir l’ordre pour le bien être de la Population. A l’occasion, le ministre Ouédraogo a demandé à ses collègues d’êtres des portes paroles, de sensibiliser les populations autour du Vaccin contre la COVID 19.

DCPM/Santé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here