Accueil ACTUALITÉ Les 15 propositions de Nestorine Sangaré pour le MPSR

Les 15 propositions de Nestorine Sangaré pour le MPSR

159
0

Voici les 15 propositions de Nestorine Sangaré pour le MPSR.

1. La sécurisation et la défense du territoire national et la libération de toutes les parties du pays qui sont occupées;
2. Le renforcement de l’autorité, la responsabilité et l’éthique des organes de l’Etat dans la gestion des affaires publiques ;
3. L’assainissement de la classe politique par l’obligation de clarification des visions idéologiques des partis politiques et la diminution de leur nombre;
4. L’achèvement de la construction de la Nation burkinabè par l’identification des valeurs fondamentales de l’identité nationale;
5. La construction de l’unité nationale au-délà des différences de partis politiques, d’ethnies, de religion, de sexe, d’âge, de classe sociale et de niveau d’instruction;
6. La révision des accords de coopération avec tous les pays partenaires et les institutions internationales en vue de l’instauration d’un partenariat gagnant-gagnant;
7. L’élaboration d’une politique de développement national réaliste et visionnaire en tenant compte des potentialités et contraintes réelles du pays;
8. L’amélioration de la cohérence et l’efficacité de l’action gouvernementale grâce une réelle synergie et une complémentarité interministérielle.
9. La gestion rationnelle et équitable des finances publiques pour des actions profitables à toutes les composantes de la Nation;
10. La lutte contre la corruption sous toutes ses formes et dans tous les secteurs et domaines d’activité;
11. Le développement d’une éducation de qualité qui valorise l’identité nationale et génère un capital humain compétent;
12. La révision des textes et lois d’orientation et de gestion des différents secteurs et domaines prioritaires du développement, en particulier l’éducation, la culture, la santé, les mines, le foncier, l’environnement et l’économie;
13.La lutte contre la dépravation des moeurs socioculturelles à tous les niveaux ainsi que les nouveaux maux sociaux (alcoolisme, drogue, prostitution, violences diverses).
14. La remise de toutes les composantes de la population active burkinabè au travail dans tous les secteurs clés de l’économie nationale.
15. La prise en charge adéquate des personnes déplacées internes et la reconstruction des régions occupées pour favoriser leur retour dans leurs villages et domiciles.

Dr Nestorine SANGARE/COMPAORE
Experte en Sociologie du Développement
Patriote burkinabè

Previous articleLes patrons de presse à Kosyam : le président du Faso invite les médias à « un accompagnement sincère et vrai »
Next articleCoup d’État du MPSR  : 02 décès une douzaine de blessés enregistrés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here