Le conseil supérieur de la communication (CSC) a initié une rencontre avec les responsables des organes de presse et les journalistes ce samedi 17 octobre 2020 à Ouagadougou sous le thème :  » La problématique de l’utilisation des réseaux sociaux par les médias et les journalistes professionnels en période électorale » . Comment combattre les Fake News (fausses informations), et quelle stratégie éditoriale digitale mettre en place pour une couverture saine et professionnelles des élections sont entres en autres les questions abordées à ce panel, animé par Dr Syriaque PARE, directeur général des éditions lefaso.net, Yachinte SANOU rédacteur en chef de radio Omega et San Evariste BARRO de l’Observateur Paalga.

Une vue des responsables des organes de presse et des journalistes à cette rencontre.

Organisé par le conseil supérieur de la communication du Burkina Faso à l’endroit des responsables des organes de presse et les journalistes, cette rencontre vise à bien outiller les journalistes, et à leur donner la conduite à tenir pour une information professionnelle face aux fakes news en cette période électorale.

Syriaque PARE, directeur général des éditions lefaso.net

Pour le directeur général des éditions lefaso.net, Certains ont cru que ceux qu’on appelle journalistes citoyens concurrençaient les journalistes professionnels et qu’ils allaient mettre fin au métier de journaliste. Mais l’obésité des fakes news est une chance pour les professionnels pour faire la part des choses dans le traitement de l’information. De plus en plus, quand les gens voient une information plus ou moins douteuse sur les réseaux sociaux, ils se retournent vers les médias professionnels pour savoir si cette information est confirmée ou publiée. Les professionnels doivent être encore plus professionnels. Votre cousin qui vous prend pour un journaliste, ne fera pas la différence entre votre page personnelle et la page de votre journal. Tout ce que vous dites est pour lui parole d’évangile. Vous devez faire attention à ce que vous publiez parce que vous êtes une référence en matière de vérification de l’information », a laissé entendre le Dr Cyriaque Paré aux journalistes.

San Evariste BARRO de l’observateur Paalga

San Evariste Barro de l’Observateur Paalga a exhorté les médias à accompagner leurs journalistes sur l’utilisation des réseaux sociaux et à faire attention à ce que ceux-là publient sur leur compte personnel ou la page du média. « Peu importe le support de publication, peu importe le public cible, le journaliste a l’obligation de se conformer aux exigences professionnelles du traitement de l’information », a-t-il martelé.

Yachinte SANOU rédacteur en chef de radio Omega

Hyacinthe Sanou a également indiqué que des initiatives comme FasoCheck de la Deutsche Welle Akademie et Vérifox de Canal France International permettent de renforcer les capacités des journalistes sur la vérifications des faits. Des outils comme TinEye et Reversee peuvent être utiles aux journalistes pour la vérification des images pendant la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *