Le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN) a rendu une visite au conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) le mardi 21 juillet à Ouagadougou.  Cette rencontre avec le CNOSC avait pour objectif de faire part à la société civile de la mission qui est assignée au HCRUN et écouter aussi le point de vue et les conseils du CNOSC afin de pouvoir bien réussir, la mission de réconciliation des filles et fils du Burkina Faso. Le HCRUN  voudrait savoir  la démarche à suivre surtout, a l’approche des campagnes électorales qui souvent, semblent être source de discorde.

Léandre Bassolé et sa délégation ont eu des échanges francs avec les acteurs de la société civile, et ce durant 3 heures. Ce cadre a été une opportunité pour les deux parties d’évoquer les différents phénomènes qui mettent en mal notre vivre ensemble. Le terrorisme, en passant par les conflits communautaires, les querelles de chefferie, la crise du foncier, les élections et autres sujets, ont meublé cette conversation. Et comme à l’accoutumée le message du HCRUN est basé sur trois points a savoir : vérité, justice et réparation.

Léandre Bassolé, premier responsable du HCRUN

Pour le premier responsable du HCRUN Léandre Bassolé, c’est un échange qui va permettre à son institution de requérir les avis et les recommandations des OSC dans la quête de la réconciliation nationale. « la réconciliation doit se faire sur la base de la sincérité, sans cette sincérité, nous ne pouvons pas aboutir dans une discussion qui va nous permettre de trouver le juste milieu » a t-il conclut.

Jonas Hien, président du CNOSC

Jonas Hien Président du CNOSC a signifié sa satisfaction de cette démarche du HCRUN, « ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui n’est pas pour nous même, mais pour nos enfants… Nous serons donc des acteurs actifs dans la mise en œuvre de la réconciliation. » Il a aussi demandé l’accompagnement de la presse et les acteurs culturels dans leur quête de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *