Le président du parti de l’alliance pour la démocratie et la fédération/ Rassemblement Démocratie Africain (ADF/RDA) maître Gilbert Noel Ouedraogo a rencontré deux organisations de la société civile à savoir, le Balai Citoyen et le Conseil National de la Jeunesse du Burkina (CNJBF) dans l’après-midi du jeudi 23 juillet 2020 à Ouagadougou.  Cette rencontre avec ces OSC rendre dans le cadre d’un programme d’échanges établit par le parti de l’éléphant avec douze (12) organisations de la société civile.  Afin, de les écouter et prendre en compte leur préoccupations et par la suite travailler en synergie d’action pour un développement radieux du Burkina Faso.

Maitre Gilbert Noel OUEDRAOGO, président de L’ADF/RDA

Ce cadre de concertation initié par l’ADF/RDA a pour but d’enrichir leur programme politique et une manière pour le parti du rassemblement Africain d’inclure toutes les couches de la société dans leur programme de gouvernance à venir. Pour Gilbert Noel OUEDRAOGO, président de l’ADF/RDA son parti a une dimension panafricaine, créé depuis les indépendances, l’ADF.RDA se définit comme un parti de masse et défend les valeurs de la démocratie, la justice, la bonne gouvernance et la paix sociale. Le Président de l’ADF/RDA explique que le choix de rencontrer le Balai Citoyen et le CNJBF en première position dans cette initiative n’est pas un fait du hasard, parce que les valeurs que ces OSC incarnent se trouvent dans la devise de leur parti qui est la paix, la liberté et la justice.

En plus il demande au Burkinabè d’accepter la différence, en tant que libéral il a le droit d’écouter tout les Burkinabè sans exception, nous pouvons avoir des idées contraires mais travailler ensemble pour le développement du Burkina Faso, nous voulons une rupture et il faut, que nos gouvernants sachent qu’ils sont là suite à un contrat social. Il termine avec cette maxime qui dit : «je ne suis pas d’accord avec toi, mais je suis prêt à me battre jusqu’à mes dernières gouttes de sang pour que tu puisses t’exprimer » pour lui le libéralisme dérive de cette citation et les Burkinabè doivent la mettre en pratique pour une nation prospère.

Eric KINDA représentant du balai citoyen

Pour Eric Kinda le représentant du Balai citoyen, ce cadre d’échange a été riche en couleur, c’est une première fois qu’un parti politique qui vise le pouvoir approche des OSC pour recevoir des recommandations et des sujétions, c’est une démarche salutaire. Par ailleurs il souhaite que pendant leur gouvernance, il mette en pratique ce qu’il a dit ce soir, à travers son projet de rupture tant prôner que les burkinabè aient un autre regard sur l’homme politique et de travailler à préserver la liberté, la justice et la démocratie qui sont les valeurs du développement et d’une vie harmonieuse.

Moumini DIALLA président du CNJBF

Selon Moumini Dialla, président du CNJBF, cette rencontre d’échanges était  riche d’intérêt, mais il faut que les doléances et les suggestions formulées  ne soient pas des paroles vaines , et que une fois s’il brigue la magistrature suprême qu’il mette en première position , la jeunesse qui constitue la base du développement d’un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *