L’union nationale des parents d’élèves du post primaire, du secondaire et du supérieur du Burkina L’UNAPES-B a passé en revue ce 25 Août 2020 sur le bilan de l’année scolaire 2019-2020. Une année scolaire éprouvée par plusieurs crises dont la pandémie à Coronavirus. Les acteurs, parents d’élèves affichent néanmoins un bilan satisfaisant au regard du taux de réussite dans les différents examens de fin d’année.

Le taux de succès dans les différents examens a connu une augmentation malgré l’arrêt des cours occasionné par la pandémie à Coronavirus. Par exemple, on note un taux de succès de 66,06% au Certificat d’Etude Primaire CEP contre 55,11% en 2019. De même qu’au niveau du brevet d’étude du premier cycle BEPC, on note également une progression du taux de succès de  9,85% par rapport à l’année scolaire écoulée. Quant à l’enseignement technique et professionnel ainsi qu’au baccalauréat session 2020, on note respectivement un taux de 63,37% et 39,35%. Une prouesse rendu possible grâce aux sacrifices consentis par les acteurs en charge de l’éducation mais aussi l’accompagnement des partenaires.

A cette rencontre avec les hommes de médias, l’union des parents d’élèves traduit ses remerciement à l’endroit des forces de défenses et de sécurité FDS, les agents de santé ainsi que les parents qui se sont donnés corps et âme pour sauver l’année scolaire 2019-2020. Il s’agit notamment de leur action de bravoure dans les zones touchées par les attaques terroristes, la sensibilisation sur les mesures barrières pour éviter la propagation de la pandémie à coronavirus. Les médias n’ont pas  été oublié au cours de cette rencontre bilan. Hector Ouédraogo et ces camarades de l’UNAPES-B ont également salué les organes de presse pour leur accompagnement pendant la fermeture des salles de classe.

Les élèves reprennent le chemin de l’école à partir du mois de septembre prochain. Et pour permettre une meilleure organisation de l’année scolaire 2020-2021, l’UNAPES-B a formulé des propositions à l’endroit du gouvernement et les acteurs en charge de l’éducation. Il s’agit entre autres d’une session de rattrapage et de mise à niveau dans le mois d’octobre et novembre, une évaluation des élèves entre le 16 et  le 20 novembre, le démarrage effectif de l’année scolaire 2020-2021, le 21 novembre prochain.

Outre la crise sécuritaire et sanitaire qui ont frappé de plein fouet l’année scolaire 2019-2020, les mouvements d’humeur du monde syndical a aussi contribué à la dégradation du système éducatif de l’année dernière. En l’occurrence, les multiples grèves à répétition des enseignants. Et pour une réussite de l’année scolaire à venir. l’UNAPES-B invite le gouvernement et les syndicats à trouver un terrain d’entente afin de garantir une meilleure offre éducative aux futurs dirigeants de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *