Ils étaient au total 20 apprenants pour apprendre l’art du rire. Une formation débutée le 17 août dernier, c’est dans la soirée du 03 septembre qu’a pris fin la 5ème édition du camp vacance humour génération 2000, initié par Jean Aimé Bayala, alias Babenda chic choc. Une clôture qui a connu la présence de nombreux acteurs humoristiques et culturels.

Sketch, théâtre, chorégraphie sont entre autres les activités qui ont meublé la clôture des 18 jours de formation en humour. Former les jeunes pour assurer la relève, c’est le but de cette formation humoristique qui est à sa 5ème éditions. Une formation au cours de laquelle ces jeunes passionnés de l’humour ont été enseignés sur la concentration, l’occupation scénique, l’improvisation, le texte comique et ses interactions, la chorégraphique et l’économie du texte comique. L’innovation cette année est la présence des jeunes venues d’autres provinces du Burkina comme Diébougou, Dédougou, Tiékoura.

Présentation d’un sketch par quelques humoristes sortants

Pour le promoteur Jean Aimé Bayala, ce sont des sentiments de joie quant à l’engouement lors de ce jubilé de bois. Il n’a pas manqué de magnifier sa reconnaissance aux personnes de bonnes volontés qui l’on soutenue aussi bien matériellement que financièrement. Il à également lancé un appel à l’endroit des bailleurs de fond afin d’obtenir des financements pour continuer cette tache qui selon lui n’est pas du tout facile.

Jean Aimé Bayala alias Babenda, promoteur du camp vacance humour

Les humoristes sortants heureux d’être passés dans cette école, entendent mettre en pratique leurs savoir pour le bonheur des fans de l’humour. Ils promettent aussi se perfectionner davantage pour hisser haut les couleurs du Burkina Faso en matière d’humour.

remise d’attestations aux apprenants par Oyou

Soulignons que des attestations ont été décernées aux jeunes humoristes. Il  est également prévu un accompagnement de ces jeunes talents en ce sens qu’ils prendront part à certains festivals nationaux et internationaux a promis le promoteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *