Accueil ACTUALITÉ 11 juillet Journée Mondiale de la Population : Le Professeur Charlemagne...

11 juillet Journée Mondiale de la Population : Le Professeur Charlemagne Ouédraogo explique l’importance de la planification familiale

316
0

A l’occasion de la journée mondiale de la population. Le Professeur Charlemagne Ouédraogo, gynécologue-obstétricien sur sa page Facebook, a expliqué la planification familiale qui un facteur important dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Lisez plutôt !

La croissance démographique a des incidences sur la santé des populations, car les besoins en santé sont de plus en plus nombreux et surtout diversifiés. En santé maternelle particulièrement, si les naissances ne sont pas contrôlées, l’impact négatif sera grand sur les mères et leurs enfants : des femmes vont continuer de mourir en couches. Or, la santé sexuelle et reproductive compte énormément dans les indices de développement d’un pays. C’est pourquoi nous abordons la question de la planification familiale à l’occasion de la journée mondiale de la population, un élément important en matière de santé de la population !

Chaque enfant a le droit d’être désiré. Les femmes et les couples ont aussi le droit de décider du nombre d’enfants qu’ils veulent. Espacer les naissances n’empêche pas d’avoir le nombre d’enfants qu’on souhaite. Il faut accorder à la planification familiale l’attention qu’elle mérite. Des méthodes modernes existent (pilule, DIU ou stérilet, injections, norplant, spermicides, préservatif, les stérilisations comme la ligature des trompes ou la vasectomie), qui améliorent la vie sexuelle, les relations au sein du couple et assurent le bien-être de la famille. L’utilisation des méthodes contraceptives a contribué à réduire la mortalité maternelle et infantile.

La planification familiale est l’ensemble des moyens qui concourent à contrôler les naissances, pour la bonne santé de la femme et dans l’intérêt de la famille. La meilleure contraception est celle qui repose sur le choix de la femme, les prestations du planning familial étant variées. Tout est possible aujourd’hui pour une bonne santé de la mère.

Les grossesses rapprochées courent un plus grand risque de mortalité. Les grossesses sont considérées comme rapprochées si elles sont séparées par un intervalle de moins de 18 mois à partir de la fin de la grossesse précédente. Une grossesse rapprochée peut engendrer des complications :  petit poids à la naissance, prématurité, bébé mort-né, fausse couche, rupture utérine pendant l’accouchement… C’est pourquoi il est important d’espacer les naissances.

Sur le plan médical, il faut espacer les naissances au moins entre 18 mois et 3ans.

 Une grossesse rapprochée peut créer de l’angoisse chez la mère surtout si elle ne s’y attendait pas.

La bonne planification de la grossesse contribue au bon déroulement de l’accouchement.

Les avantages de la planification familiale sont énormes. Elle est l’une des interventions les moins chères et les plus rentables en matière de santé. Elle est gratuite au Burkina Faso. La planification évite les morts des nourrissons et des enfants. L’espacement des naissances réduit le nombre d’accouchements à problèmes et assure la survie des enfants. Elle améliore la santé de la mère et de l’enfant, elle évite les avortements, elle aide les femmes à mieux jouer leur rôle d’épouse, elle favorise un meilleur soutien affectif etc.

La planification familiale est ouverte à toutes les femmes.  Les entretiens sont gratuits pour toutes et tous. La planification familiale défend le droit à la contraception. Elle veut assurer un état de bien-être physique de la femme et favorise un épanouissement familial.

En matière de reproduction, chaque personne doit pouvoir faire ses choix, en toute autonomie et sans pression quelconque.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here